Navigation

GP de France: encore des soucis pour Lüthi

Ce contenu a été publié le 16 mai 2014 - 16:17
(Keystone-ATS)

Genève - Thomas Lüthi (Suter) traverse une passe difficile. Peut-être rendu nerveux par ses récentes déconvenues, le Bernois a chuté lors des essais libres Moto2 du GP de France au Mans.
L'air de la Sarthe n'a donc pas ragaillardi Thomas Lüthi. Souvent à l'aise sur ce circuit, où il a obtenu trois des sept victoires de sa carrière, le Bernois voulait redresser la barre ce week-end après les déceptions des dernières courses.
Lüthi a cependant effectué une chute spectaculaire à une demi-heure de la fin de la deuxième séance d'essais libres. Il a perdu l'avant dans un virage à gauche et est violemment tombé. Plus de peur que de mal heureusement, puisqu'il a pu reprendre la piste en fin de séance. Mais il n'a pas amélioré son temps du matin et figure au 14e rang des deux séances cumulées.
C'est donc Dominique Aegerter (Suter) qui s'est montré une fois encore le meilleur Suisse. Sur la lancée de ses récentes performances, dont une 2e place à Jerez, "Domino" a signé le 4e meilleur chrono de la journée, à 0''115. Luis Salom a emmené un triplé espagnol en 1'38''254. Il a précédé Esteve Rabat (à 0''060) et Maverick Vinales (à 0''111). Les trois hommes chevauchent une Kalex.
Lors de la première séance, disputée en fin de matinée et globalement un peu moins rapide, Thomas Lüthi avait établi le 3e temps en 1'38''888. Il avait concédé 0''442 au plus rapide, Esteve Rabat. Pour sa part, Dominique Aegerter avait été crédité du 6e chrono avec un retard de 0''581.
Les deux autres Suisses ont été plus discrets. Randy Krummenacher (Suter) est 22e, Robin Mülhauser (Suter) 34e et avant-dernier.
La famille Marquez a dominé les autres catégories. Marc a été le plus vite en MotoGP, son jeune frère en faisant de même en Moto3. Tous deux roulent sur Honda.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.