Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Un Zurichois ne reverra plus sa collection de 105 serpents venimeux. Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé la décision des autorités vétérinaires qui avaient séquestré les reptiles et retiré l'autorisation de les détenir.
Agé de 35 ans, l'homme avait transformé en vivariums sa maison de Volketswil (ZH) et la cave d'un immeuble d'Uster (ZH). En 2008, victime de morsures, il avait dû aller deux fois aux urgences.
Après ces incidents, les autorités vétérinaires zurichoises avaient contrôlé les locaux et ordonné la saisie de tous les serpents venimeux. Elles avaient constaté que la fenêtre d'une des caves où il détenait les reptiles n'était pas correctement grillagée.
Des serpents s'étaient plusieurs fois échappés. De plus, les autorités avaient constaté que le collectionneur possédait cinq vipères de la mort, sans avoir les autorisations nécessaires.
Compte tenu des risques encourus, notamment pour la sécurité publique, le TF considère que la décision des autorités zurichoises est justifiée, même si le collectionneur a une large expérience et des connaissances étendues sur les serpents. (arrêt 2C_829/2009)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS