Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Séoul - La Suisse doit être entendue au sommet du G20, selon le président français Nicolas Sarkozy. Vendredi à Séoul, il a suggéré qu'elle soit invitée lors des séminaires préparatoires de la réunion.
"La Suisse en matière monétaire ça compte. Et l'une des idées de la présidence française, c'est que dans le cadre des séminaires préparatoires soient invités des pays qui ont des choses à dire en matière monétaire, sans forcément être membre du G20", a déclaré Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse à la fin du sommet.
"Il serait donc opportun d'inviter la Suisse dans le cadre de ces séminaires", a souligné le président français. Il a ajouté que le G20 était toutefois soumis à un certain nombre de règles et qu'il ne pouvait dès lors prendre d'engagement.
M. Sarkozy avait déjà fait part de sa volonté de voir la Suisse intégrer les travaux préparatoires du G20 lors de sa rencontre en juillet avec la présidente de la Confédération Doris Leuthard. A cette occasion, il avait affirmé que la Suisse est "un partenaire essentiel pour réformer le système financier international". La France, qui prend la tête du G20 en 2011, organisera un sommet les 3 et 4 novembre à Cannes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS