Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Guatemala - La tempête tropicale Agatha qui a ravagé ce week-end le Guatemala et ses voisins d'Amérique centrale, le Honduras et le Salvador, a fait au moins 300 morts. L'UE a débloqué 3 millions d'euros d'aide humanitaire pour les victimes.
Au Guatemala, la catastrophe a fait 123 morts, selon des chiffres diffusés par l'agence Reuters. En ce début de semaine, l'heure est au grand nettoyage. Les sinistrés tentent de récupérer quelques affaires ou de laver leurs maisons submergées, voire détruites par la boue.
Au total, 155'000 personnes, en majorité pauvres, ont dû être évacuées. Elles vivaient souvent dans des habitations bâties à flanc de collines ou au bord de rivières.
Au Honduras voisin, la Commission permanente des situations d'urgence (Copeco) a annoncé lundi après-midi un nouveau bilan de 17 morts et de plus de 3000 personnes évacuées.
Au Salvador, la Protection civile a recensé dix morts et deux disparus. Le président Mauricio Funes a décrété l'"alerte rouge" sur tout le territoire, qualifiant la situation de "critique".
L'Union européenne (UE) a débloqué trois millions d'euros d'aide humanitaire aux pays affectés par Agatha. Cette aide permettra de venir en aide à au moins 100'000 personnes au Guatemala, au Salvador et au Honduras.
Agatha a déferlé depuis l'Océan Pacifique après que les météorologues de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) ont prédit que la saison 2010 des ouragans pourrait être l'une des pires jamais enregistrées dans l'Atlantique. La tempête a duré quelques dizaines d'heures seulement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS