Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Caracas - Après avoir balayé la côte atlantique de l'Amérique centrale sans faire de dégâts, la tempête Matthew a baissé d'intensité et a été reclassée en dépression tropicale. De fortes précipitations sont toutefois attendues au Guatemala où elles pourraient endommager les récoltes.
A Caracas, au Venezuela, Matthew a provoqué des pluies torrentielles et des inondations, faisant sept morts. Les victimes étaient des habitants d'un bidonville du quartier de Santa Ana de Antimano.
Les prévisionnistes estiment que 250 à 400 millilitres d'eau pourraient se déverser par mètre carré dans le sillage de Matthew. Or, les sols de la région sont saturés d'eau, après une des pires saisons des pluies (mai-novembre) depuis 60 ans, qui a fait 300 morts, des milliers de sinistrés et des milliards de dollars de dégâts.
Matthew a perdu de son intensité en pénétrant dans le golfe du Honduras avec des vents qui approchaient les 55 km/h samedi après-midi.
La tempête a atteint la côte atlantique du Nicaragua vendredi après-midi et s'est ensuite déplacée le long de la côte hondurienne. Elle devait s'abattre sur Belize et le nord du Guatemala au cours du week-end avant de s'éteindre probablement au-dessus de la région mexicaine du Chiapas.
A l'autre extrémité de l'Atlantique, l'ouragan Lisa, le septième de la saison, a été ramené au rang de tempête tropicale. Elle se trouve au nord-ouest des îles du Cap-Vert et ne menace aucune zone habitée ni aucune installation pétrolière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS