Navigation

Les astronautes sautilleront moins avec les nouvelles combinaisons

Les deux prototypes de combinaisons spatiales, présentés mardi par la NASA, n'ont pas encore été testés dans l'espace. KEYSTONE/FR33460 AP/KEVIN WOLF sda-ats
Ce contenu a été publié le 16 octobre 2019 - 05:35
(Keystone-ATS)

Les combinaisons que mettront les astronautes américains pour marcher sur la Lune dans plusieurs années dans le cadre du programme Artémis ont été présentées mardi par la NASA. Elles seront moins rigides et permettront des mouvements plus fluides.

Ce sont encore des prototypes qui n'ont pas été testés dans l'espace et dont la conception doit être finalisée. Le retour de l'homme sur la Lune est officiellement prévu pour 2024 avec la mission Artémis 3, même si ce calendrier reste incertain en raison de retards et de problèmes de financement. Les combinaisons ne devraient pas être prêtes avant 2023.

Les précédentes combinaisons pour marcher sur la Lune dataient des missions Apollo (1969-1972). Ce sont de véritables mini-vaisseaux spatiaux fournissant de l'oxygène à l'astronaute, recyclant l'air, régulant la température interne et protégeant des radiations. Les ingénieurs de la NASA travaillent depuis des années à une version améliorée, en particulier pour l'élimination du dioxyde de carbone.

Pour toutes les tailles

Il y aura en fait deux combinaisons: l'une pour marcher sur la Lune, blanche avec des bandes bleues et rouges, baptisée "xEMU" (acronyme anglais d'unité mobile d'exploration extravéhiculaire), et l'autre pour le trajet entre la Terre et la Lune, plus légère et de couleur orange, baptisée "Orion Crew Survival Suit", soit la combinaison de survie pour l'équipage de la capsule Orion.

La combinaison xEMU sera plus flexible, ont démontré les ingénieurs de la NASA. "Souvenez-vous, durant les années Apollo, Neil Armstrong et Buzz Aldrin sautillaient comme des lapins sur le sol lunaire. Désormais, nous pourrons marcher sur le sol lunaire", a expliqué Jim Bridenstine, l'administrateur de l'agence spatiale américaine.

Les astronautes auront en outre les bras beaucoup plus libres de leurs mouvements et pourront se baisser facilement pour ramasser des pierres lunaires, sans risquer de perdre l'équilibre et de tomber. Autre grande innovation, la nouvelle combinaison est conçue pour convenir à toutes les tailles, pour les hommes comme les femmes.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.