Navigation

Les entrepreneurs disent non au salaire minimum

Ce contenu a été publié le 20 mars 2014 - 11:45
(Keystone-ATS)

La Société suisse des Entrepreneurs (SSE) rejette l'initiative sur les salaires minimums, soumise en votation le 18 mai. Quatre mille francs par mois serait le salaire minimal le plus élevé du monde et nuirait aux travailleurs les moins qualifiés qui verraient à moyen terme leur travail délocalisé.

Une acceptation de ce texte serait "économiquement et socialement fatal", écrit la SSU jeudi dans un communiqué. Les secteurs comme l'hôtellerie ou la restauration seraient confrontés à de graves problèmes liés aux charges salariales.

La formation professionnelle en ferait aussi les frais. Si un élève en fin de scolarité peut déjà prétendre à un salaire de 4000 francs, il sera moins enclin à trouver une place d'apprentissage. La pénurie de main-d'oeuvre qualifiée s'accentuera encore.

Sur les autres objets soumis au peuple le 18 mai, la SSE ne donne pas de mot d'ordre.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.