Navigation

LNA: Zurich a dépouillé Lausanne de ses derniers espoirs

Ce contenu a été publié le 18 mars 2014 - 21:55
(Keystone-ATS)

Genève - Lausanne n'est pas parvenu à égaliser dans sa série de quarts de finale contre les Zurich Lions. Les hommes de Marc Crawford se sont imposés 7-1 à Malley et mènent 3-1 dans la série.
Oublier le dernier match à Malley et ce surnombre dans les deux dernières minutes qui les avait privés d'un deuxième point. La faculté de passer à autre chose. De zapper cette issue désagréable pour se reconcentrer et revenir aux valeurs de courage et de pugnacité. Les Lausannois ont entamé la partie avec envie, mais ils ont rapidement dû laisser les ZSC prendre les devants sur une erreur défensive. Roman Wick, le top scorer zurichois, a contourné la cage et John Gobbi avant de placer le puck hors de portée de Cristobal Huet. Le patron de la défense vaudoise a malheureusement laissé trop d'espace à l'attaquant qui semble retrouver des couleurs après un début de série indigne de son talent. Mais le LHC ne s'est pas démonté et sur leur deuxième supériorité numérique, les Lausannois ont trouvé la faille grâce à Daniel Bang sur une habile déviation après un tir d'Oliver Setzinger.
Loué pour son système défensif extrêmement compact, Lausanne a semble-t-il davantage de peine à reproduire cet hermétisme qui a frustré plus d'un attaquant cette saison lors de ses deux dernières sorties. Alors à la 24e, Cunti a pu redonner le leadership à Zurich en reprenant le puck à bout portant sur le premier power-play des joueurs de Marc Crawford. Puis à la 29e, Andri Stoffel a ouvert son compteur buts de la saison en concluant victorieusement une belle action de Mark Bastl. Là encore, les Lions d'Ehlers ont laissé le défenseur armer son tir des poignets sans opposition.
Et malheureusement pour les Vaudois, Ryan Keller s'est présenté seul devant Huet à 50 secondes de la deuxième pause pour le 1-4 qui a définitivement sonné le glas des espoirs romands. Lorsque le talent alémanique appuie le collectif, la formation zurichoise fait peur. Seul le portier Flüeler semble encore rongé par la nervosité. Mais quand l'offensive se sent aussi bien, il n'y a aucun problème.
Pour le LHC, ce troisième revers consécutif découle d'une logique certaine. Bousculé par la générosité des Vaudois, le "Z" a dû retrousser ses manches et se souvenir qu'une série de play-off n'est jamais une promenade de santé, même lorsque l'on a outrageusement dominé la saison régulière.
Jeudi au Hallenstadion, les Lausannois livreront sans doute l'ultime rencontre d'une saison parfaitement réussie avec cette qualification pour les séries éliminatoires.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?