Navigation

Nicaragua: séisme de 6,2 à Managua, un mort et 33 blessés

Ce contenu a été publié le 11 avril 2014 - 12:20
(Keystone-ATS)

Le président du Nicaragua, Daniel Ortega, a décrété l'alerte rouge vendredi après un séisme d'une magnitude de 6,2 près de Managua. La secousse a fait un mort et 33 blessés et privé la capitale d'électricité.

Une femme de 37 ans est morte d'une crise cardiaque, a-t-on appris de sources hospitalières. Selon un bilan provisoire, le séisme a fait 33 blessés, dont trois graves, et 822 maisons ont été détruites ou endommagées.

"A partir de maintenant, nous passons à l'alerte rouge", l'état d'alerte maximale, a annoncé M. Ortega, cité dans la nuit de jeudi à vendredi par les médias officiels, alors que l'alerte était précédemment au jaune.

Cette décision a été justifiée par le fait que "le séisme a provoqué des dommages dans une vaste zone", essentiellement dans la région pacifique de ce pays d'Amérique centrale, a expliqué le président.

"Des milliers de familles" touchées

Managua a été plongée dans le noir pendant plusieurs heures par le tremblement de terre. "Des milliers de familles ont perdu leur maison ou ont subi de graves dommages," a ajouté le président, qui a ordonné la fermeture des écoles dans les départements de Managua et de Leon.

Quelques 400 répliques ont été enregistrées après le séisme, dont une dizaine de magnitude d'au moins 4 ou 5. "Le séisme a été ressenti sur toute la côte pacifique et également dans le centre du pays", a également dit le directeur du Système national de prévention des désastres (Sinapred) du Nicaragua, Guillermo Gonzalez.

Déjà au Chili

La secousse tellurique s'est produite à 17H27 (00H27 en Suisse) et son épicentre se situe à une vingtaine de kilomètres au nord de Managua à proximité du volcan Apoyeque, à une profondeur de dix kilomètres, selon l'institut géophysique des États-Unis(USGS).

Deux séismes de magnitude 8,2 puis de 7,8 ont frappé successivement au début du mois l'extrême-nord du Chili déclenchant des alertes au tsunami rapidement levées.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.