Navigation

Onze tués dans un bombardement sur Falloujah

Ce contenu a été publié le 10 mai 2014 - 10:48
(Keystone-ATS)

Onze personnes ont été tuées samedi matin dans un bombardement sur Falloujah, une ville de l'ouest de l'Irak entre les mains des insurgés depuis janvier, a indiqué le directeur du principal hôpital de Falloujah, Ahmed Shami. Et vingt autres personnes ont été blessées.

Ces violences sont intervenues au lendemain de l'annonce par un officier de l'armée du lancement d'une opération pour reprendre des secteurs près de Falloujah en vue d'un assaut sur cette ville à 60 km à l'ouest de Bagdad.

Il semble pourtant incertain qu'un tel assaut intervienne bientôt, les forces de sécurité tentant, en vain, depuis le début de l'année, de reprendre aux insurgés plusieurs secteurs de la province d'Al-Anbar, à majorité sunnite.

Par ailleurs, les forces de sécurité se retrouveraient face à un énorme défi si elles devaient lancer cet assaut contre Falloujah. L'opération provoquerait très vraisemblablement d'immenses dégâts à la ville et comporterait d'énormes risques pour la population civile.

Heurts ponctuels

Des membres du groupe jihadiste de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et des combattants de tribus anti-gouvernementales ont pris début janvier le contrôle de Falloujah, ainsi que de certains quartiers de Ramadi, une ville à 40 km plus à l'ouest.

Depuis, des heurts opposent ponctuellement forces irakiennes et insurgés dans les environs de Falloujah, tandis que la ville est le théâtre de bombardements réguliers.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?