Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice new-yorkaise a annoncé vendredi l'ouverture d'une procédure contre des stations-services accusées d'avoir augmenté leurs prix après l'ouragan Sandy. L'essence, difficile à trouver, a été rationnée pendant plusieurs jours par la ville de New York et l'Etat du New Jersey.

"Nous n'avons aucune tolérance" pour ce genre de comportement et "nous voulons ainsi envoyer le message qu'escroquer les New-Yorkais est illégal", a indiqué le procureur général de New York Eric Schneiderman.

Treize stations-services ont été averties qu'elles étaient dans le collimateur, mais ce n'est "que la première d'une série d'actions" de ce type, a-t-il ajouté. Il a rappelé qu'il avait reçu des centaines de plaintes de particuliers de tout l'Etat concernant des augmentations de prix brutales après le cyclone.

Lors de catastrophes naturelles, la loi de l'Etat de New York interdit d'augmenter les prix des produits de première nécessité "de manière excessive", qu'il s'agisse de nourriture, d'eau, essence, de générateurs, piles et lampes de poche, mais aussi des transports.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS