Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sydney - La police australienne a mis au jour un réseau de pédophiles présumés opérant sur Facebook. Six personnes ont été arrêtées en Grande-Bretagne, dont le chef présumé du réseau, trois en Australie et deux au Canada. L'enquête, qui continue, mène également en Suisse.
La police fédérale australienne a indiqué que le site internet de socialisation Facebook avait apporté son aide à des polices étrangères pour le démantèlement d'un réseau de pédophiles présumés.
"Cette enquête doit servir de mise en garde à la fois pour les sites qui hébergent des réseaux sociaux et leurs utilisateurs", a déclaré le chef du département de lutte contre la cybercriminalité de la police australienne, Neil Gaughan.
"Dans cette affaire, Facebook a désactivé les comptes des suspects initiaux, mais il est apparu que, en quelques heures, les groupes s'étaient reformés en utilisant de nouveaux comptes", a-t-il précisé.
"Il est important que les fournisseurs, dont Facebook, surveillent en permanence l'apparition de contenus sur l'exploitation des enfants, et informe les autorités de leur découvertes", a ajouté M. Gaughan.
Dans un communiqué conjoint avec la police australienne, le responsable de la sécurité de Facebook, Joe Sullivan, a assuré que le réseau social, une fois les activités illicites repérées, avait immédiatement pris des mesures et collaboré avec la police.
La police australienne a indiqué que l'enquête, qui avait été lancée en mars, se poursuivait dans plusieurs pays. La Suisse est concernée par un cas, a indiqué vendredi à l'ATS Stefan Kunfermann, porte-parole de l'Office fédéral de la police (fedpol).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS