Navigation

Serena Wiliams battue dès le 2e tour à Paris

Ce contenu a été publié le 28 mai 2014 - 15:28
(Keystone-ATS)

Genève - Nouvelle sensation dans le simple dames à Roland-Garros. Serena Williams (no 1) a mordu la poussière au 2e tour, 24 heures après l'élimination de Li Na (no 2) au 1er tour.
L'Américaine de 32 ans s'est inclinée 6-2 6-2 face à l'espoir espagnole Garbine Muguruza (WTA 35), qui est âgée de 21 ans, sur le court Suzanne Lenglen. C'est seulement la troisième fois en 55 participations aux tournois du Grand Chelem qu'elle chute avant le 3e tour, la deuxième à Paris après sa défaite concédée au 1er tour de l'édition 2012 face à Virginie Razzano! Elle avait en outre été battue au 2e tour à Melbourne en 1998, alors qu'elle disputait à 16 ans son premier tournoi majeur.
Serena Williams avait pourtant remporté 54 des 56 précédents matches qu'elle avait joués sur terre battue depuis le début de l'année 2012. N'empêche que Roland-Garros demeure - et de loin - le tournoi majeur dans lequel elle a connu le moins de succès: elle n'y a triomphé "que" deux fois, alors qu'elle a enlevé à cinq reprises chacune des trois autres levées du Grand Chelem, et n'y a gagné que 47 matches contre au moins 61 dans chacun des autres "Majors".
Victorieuse en janvier à Hobart de son premier titre WTA, 8e de finaliste de l'Open d'Australie dans la foulée, Garbone Muguruza a livré le match quasi parfait pour signer le plus bel exploit de sa carrière. La Barcelonaise née à Caracas (Ven) a pu compter sur un service performant et a su faire parler sa puissance (1m82, 73 kg) pour déborder à l'échange une Serena Williams il est vrai peu inspirée: l'Américaine commettait 29 fautes directes, tout en n'armant que 8 coups gagnants.
En lice au même moment sur le court Philippe Chatrier, Novak Djokovic (no 2) a en revanche validé son ticket pour les 16es de finale. Avec la manière qui plus est: le Serbe s'est imposé 6-1 6-4 6-2 en 1h32' face au Français Jérémy Chardy (ATP 42), qui n'a toujours pas gagné le moindre set en neuf confrontations... Le finaliste de l'édition 2012 a conclu l'affaire au pas de charge, alors que la pluie commençait à se faire gênante.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.