Navigation

Troisième séisme en moins d'une semaine, Managua a tremblé

Ce contenu a été publié le 14 avril 2014 - 16:57
(Keystone-ATS)

Un troisième séisme en moins d'une semaine a été ressenti lundi matin au Nicaragua, où les immeubles de la capitale Managua ont tremblé. Aucun dégât majeur n'a été signalé après cette nouvelle secousse, d'une magnitude de 5,6 sur l'échelle de Richter.

L'institut géologique américain (USGS) a localisé son épicentre à six kilomètres au nord-ouest de Managua, à une profondeur relativement faible, 14 km. L'épicentre était situé à 1 km du volcan Apoyeque, sur les rives du lac Xolotlan de Managua.

Le séisme a été enregistré à 23h07 (07h07 en Suisse), a précisé l'Institut nicaraguayen d'études territoriales (Ineter). Le tremblement de terre a secoué les murs et le sol dans toute la capitale, semant la panique parmi les 1,5 million d'habitants. Certains ont préféré passer la nuit dans la rue ou toutes portes ouvertes.

"J'étais paniquée, mais j'ai pris mon fils et nous sommes allés nous mettre à l'abri. Nous restons dans la cour", a témoigné Esperanza Garcia, qui réside dans le sud de Managua. Comme d'autres, elle redoute une réplique de forte magnitude comme lors du tremblement de terre qui avait détruit la capitale en 1972, faisant plus 10'000 morts et de nombreux disparus.

Le maire de Managua Fidel Moreno a de son côté fait état de dégâts limités, avec une vingtaine d'habitations détruites.

Plus de 40 répliques

Ce séisme, suivi par plus de 40 répliques de moindre intensité, est survenu au quatrième jour d'un regain d'activité sismique près des volcans de Momotombo et d'Apoyeque qui bordent le lac Xolotlan. Ces secousses ont détruit quelque 2000 habitations à Managua et dans les régions voisines de Leon, Granada, Boaco, Madriz et Carazo.

D'autres tremblements de terre ont été enregistrés au Nicaragua jeudi et vendredi. Le dernier en date, de magnitude 6,6, a été ressenti jusqu'au Salvador et au Costa Rica. Le séisme de jeudi a fait un mort et 33 blessés.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.