Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un ancien membre de la direction de l'assurance Nationale Suisse a été reconnu coupable de gestion déloyale par le tribunal pénal de Bâle lundi. Il écope de deux ans de prison avec sursis et devra payer 1,13 million de francs de dommages à la compagnie d'assurances.

Le juriste de 46 ans, qui a travaillé à Nationale Suisse entre 1993 et 2009, avait empoché lui-même une grande partie de l'argent d'une affaire immobilière. Environ un million de francs avaient été déposés sur les comptes de deux compagnies privées appartenant au prévenu.

La Cour part de l'idée que le président du conseil d'administration de l'époque n'était pas au courant de ces agissements. Le tribunal a par contre rejeté deux autres préventions pour lesquelles il ne voit pas de pertinence pénale. Malgré cet acquittement partiel, le prévenu devra payer les frais de procédure.

ATS