Navigation

Un pirate informatique présumé extradé vers la Suisse

Ce contenu a été publié le 18 mars 2014 - 18:38
(Keystone-ATS)

Un pirate informatique présumé, "Diab10", a été arrêté en Thaïlande sur mandat de la Suisse. Ce Marocain de 27 ans a été interpellé à Bangkok après une traque de deux ans, rapporte mardi le "Bangkok Post", citant la police.

Il sera extradé vers la Suisse, a expliqué au journal un porte-parole des forces de l'ordre. Le jeune homme, qui possède la double nationalité russe et marocaine, a été arrêté à Bangkok le 11 mars, indique l'Office fédéral de la justice (OFJ).

Il est recherché en Suisse pour criminalité informatique. La demande d'extradition délivrée par l'OFJ le 17 septembre 2013 s'appuie sur un "mandat d'arrêt émis par le Ministère public de la Confédération (MPC) pour emploi frauduleux d'un système informatique", précise le responsable de l'information de l'OFJ, Folco Galli.

Délit de "phishing"

Le MPC a souligné qu'une enquête avait été ouverte contre plusieurs personnes en raison de délits d'hameçonnage ("phishing"). Les investigations se penchaient également sur des vols de cartes de crédit.

Le pirate présumé fait également "l'objet d'un mandat d'arrêt international pour faux et piratage d'institutions financières", a expliqué le colonel de police Songsak Raksaksakul, du département des enquêtes spéciales, l'équivalent en Thaïlande du FBI.

Virus "Zotob"

Il est accusé d'avoir propagé le virus informatique "Zotob", entre autres. En 2005, ce "ver" avait temporairement paralysé les systèmes de la société américaine Microsoft, des banques et des médias dans 110 pays, principalement aux Etats-Unis.

Le virus "Zotob" permettait à ses créateurs de contrôler à distance les ordinateurs infectés et gênait l'accès de leurs utilisateurs à des sites Internet de protection antivirus.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?