Toute l'actu en bref

L'orphelin Courgette séduit le cinéma international. "Ma vie de Courgette" est nominé aux Golden Globe et a une chance de remporter l'Oscar du "Meilleur film en langue étrangère" (Archives).

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Les films suisses n'ont jamais été aussi prometteurs sur le plan international. "Ma vie de Courgette" et "Heidi" écrivent une histoire à succès sans précédent, selon Swiss Films.

"Ma vie de Courgette" est le film d'animation suisse ayant connu le plus de succès. Le premier long-métrage du Valaisan Claude Barras a célébré sa première lors du Festival de Cannes.

Il a été récompensé par le Prix du Cinéma Européen et est nominé pour un Golden Globe. "Courgette" a aussi une chance de remporter un Oscar dans la catégorie "Meilleur film en langue étrangère" et est en lice pour une nomination en tant que "Meilleur long-métrage d'animation".

Dans cette dernière catégorie, le film du Valaisan doit faire face à une rude concurrence aux côtés notamment de "Finding Dory" ou "Ice Age: Collision Course". Les finalistes des Oscars seront connus le 24 janvier.

D'une manière ou d'une autre, "Ma vie de Courgette" est le film d'animation qui a connu le plus grand succès en Suisse, souligne Swiss Films. Environ 85'000 Romands l'ont déjà vu. Le film fera ses débuts dans les cinémas de Suisse alémanique le 16 février prochain.

En France, "My Life as a Zucchini", de son titre international, a déjà été vu par 600'000 personnes depuis octobre. Le film a été vendu dans une cinquantaine de pays, précise Swiss Films.

Le plus rentable

"Heidi", une coproduction germano-suisse, a enregistré 3,5 millions d'entrées au plan mondial. Il est devenu le film suisse le plus rentable de tous les temps.

Le film d'Alain Gsponer a été vendu dans plus de 100 pays à ce jour. En Allemagne, il a généré plus de 7,6 millions d'euros (8,05 millions de francs) au cinéma.

Les films documentaires suisses et deux excellents courts-métrages viennent compléter le palmarès international. "Bon voyage" et "La femme et le TGV" ont réussi à se hisser parmi les dix courts-métrages sélectionnés sur la short-list des Oscar dans la catégorie "Live Action Short Films".

De nombreux films de jeunes réalisateurs ont aussi réussi à se faire remarquer de manière réjouissante sur la scène internationale. Notamment "Marija", de Michael Koch, en compétition au Festival du film de Locarno.

ATS

 Toute l'actu en bref