Toute l'actu en bref

Le festival international de cinéma d'animation Fantoche s'ouvre mardi à Baden (archives) .

Fantoche DR

(sda-ats)

La 14ème édition de Fantoche s'ouvre mardi à Baden (AG) par la projection de "Ma vie de courgette" du réalisateur valaisan Claude Barras. Le festival international de film d'animation présente trois sections.

Le festival comprend trois sélections: une compétition internationale, une compétition suisse et un programme hors concours.

Lancé il y a 21 ans, le petit festival est devenu la plus grande manifestation en Suisse consacrée au cinéma d'animation, qui draine un nombreux public. En 1995, la première édition accueillait 7500 spectateurs, alors que l'année dernière plus de 25'000 personnes avaient fait le déplacement.

Le festival s'ouvre aux francophones en proposant cette année une version française de son site internet et en listant les films sous-titrés en français.

Fantoche accueille en outre plus de 200 cinéastes, dont certains présenteront le making-of de leurs films. La technologie "stop-motion" utilisée pour le film américain "Kubo and the two strings" sera expliquée par un membre du studio qui l'a produit.

Des films romands en lice

Parmi ces cinéastes, 17 Romands feront le déplacement à Baden. Outre Georges Schwizgebel, membre du jury, le festival accueillera Sam Guillaume, qui a décroché le Quartz du meilleur film d'animation en 2013. Il présentera au jeune public des techniques d'animation, tout comme Benjamin Renner, qui a reçu le César du meilleur film d'animation 2013.

Vingt-sept films, dont trois oeuvres suisses concourront dans la compétition internationale, alors que 22 courts-métrages helvétiques seront projetés dans le cadre de la sélection suisse. Parmi ces derniers figurent quatre films romands: "Le fil d'Ariane" de Claude Luyet, "Peaux mortes" de Séverine Leibundgut, "Habitat" de Marcel Barelli et "Novembre" de Marjolaine Perreten.

Le programme hors concours, une nouveauté de cette 14ème édition, accueillera 23 courts-métrages. Enfin, des longs-métrages compléteront l'affiche.

Les oeuvres sont présentées dans six salles. Le film d'ouverture, "Ma vie de courgette", est projeté pour la première fois dans l'espace germanophone. Il a été retenu pour représenter la Suisse aux Oscars.

sda-ats

 Toute l'actu en bref