Toute l'actu en bref

Les chanteurs Stephan Eicher et Heidi Happy ont participé aux 25 ans de Rock Oz'Arènes lors d'une soirée aux couleurs de la Suisse le 1er août dernier. (Archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Quelque 40'000 spectateurs se sont pressés dans les arènes d'Avenches (VD) pour souffler les 25 bougies de Rock Oz'Arènes. L'édition qui s'achève dimanche a tenu ses promesses "avec de nombreux concerts fabuleux et hauts en couleurs", selon les organisateurs.

Les six soirées ont été aussi riches que variées. Lundi, lors de la Fête nationale, Stephan Eicher a conquis tout le public avec son show inédit, spécialement créé pour les 25 ans de Rock Oz'Arènes. Entouré d'un brass band géant et des artistes Heidi Happy et Steff la Cheffe, le chanteur "a fait planer de la pure magie" sur les arènes romaines.

Autre moment clé de la soirée, l'hymne national suisse interprété par Bastian Baker, accompagné par une dizaine de cors des Alpes. Le show aérien du PC-7 Team, avec ses neuf avions Pilatus, a également remporté l'unanimité.

Pluie battante

Mercredi, Seasick Steve a enchanté les festivaliers avec son blues-rock "venant des tripes". Le légendaire Robert Plant et ses Sensational Space Shifters ont également mis le feu aux arènes.

Malgré une pluie battante tout au long de la soirée de jeudi, Patricia Kaas et Zazie ont donné le meilleur d'elles-mêmes. Hubert-Félix Thiéfaine a terminé la soirée "en beauté "pour ses fidèles fans restés malgré la mauvaise météo. Cette dernière n'a pas été sans conséquence sur le parking rendu impraticable pendant un certain temps.

Cashless reconduit

Vendredi, la soirée Electroz'Arènes a transformé les arènes en dancefloor géant. Point fort de cette soirée : les performances de DJ Snake et de Steve Angello.

Entre rock et rap, les concerts de Limp Bizkit, Apocalyptica, Casseurs Flowters et Uriah Heep ont réuni samedi soir un public aussi nombreux que métissé. Le festival s'achève en humour dimanche avec Eric Antoine et Anthony Kavanagh.

Grande nouveauté du festival cette année, l'introduction du système cashless, qui a très bien fonctionné. Aucun problème n'a été signalé. L'expérience sera reconduite lors de la prochaine édition.

En plein pendant les vacances

L'an dernier, le Festival avait battu tous ses records avec 45'000 spectateurs et cinq soirées à guichets fermés. "Cette année, c'est un peu décevant - aucune des six soirées n'était complète - mais la fête a quand même été belle", relève Valentine Jaquier, porte-parole de Rock Oz'Arènes.

Les dates du Festival ont dû être avancées à cause de la rentrée scolaire qui a lieu plus tôt en année bissextile. Elles sont tombées alors que la majeure partie des gens sont en vacances, explique-t-elle. A l'avenir, Rock Oz'Arènes aura toujours lieu à la mi-août et ne subira plus de déplacement de dates.

sda-ats

 Toute l'actu en bref