Toute l'actu en bref

Lula a notamment été inculpé de corruption et de blanchiment d'argent dans le cadre de l'enquête sur le vaste scandale des rétrocommissions de la compagnie pétrolière publique Petrobras. Il est également poursuivi pour entrave à l'exercice de la justice (archives).

KEYSTONE/AP/ERALDO PERES

(sda-ats)

L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva sera le candidat du Parti des travailleurs à l'élection de 2018, a annoncé mardi le chef de file du mouvement. Et ce, malgré les cinq procédures judiciaires dont il fait l'objet.

Lula, qui a été aux affaires de 2003 à 2010, reste l'une des personnalités politiques les plus appréciées de ses concitoyens en dépit des soupçons de corruption qui pèsent sur lui. Le Parti des travailleurs a été évincé du pouvoir avec la destitution l'an dernier de sa protégée Dilma Rousseff, reconnue coupable de manipulation des comptes publics.

"Lula n'a pas besoin d'être investi. C'est notre candidat permanent à la présidentielle", a déclaré Rui Falcão, président du PT, lors d'un rassemblement à Brasilia, avant d'inviter les membres du parti à officialiser cette investiture en avril.

L'intéressé, âgé de 70 ans, a effectué récemment une tournée dans tout le pays pour démontrer qu'il est en mesure de se représenter. Les sondages ne le donnent toutefois pas gagnant.

L'affaire Petrobras

Lula a notamment été inculpé de corruption et de blanchiment d'argent dans le cadre de l'enquête sur le vaste scandale des rétrocommissions de la compagnie pétrolière publique Petrobras. Il est également poursuivi pour entrave à l'exercice de la justice.

Son premier procès est présidé par le juge Sergio Moro, fer de lance de la lutte contre la corruption. Le verdict est attendu fin janvier ou début février. Lula pourra faire appel mais s'il est condamné en deuxième instance, il lui sera impossible de se présenter en 2018.

ATS

 Toute l'actu en bref