Toute l'actu en bref

John Kerry doit rencontrer Vladimir Poutine et le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à Moscou (archives).

KEYSTONE/AP/ALEX BRANDON

(sda-ats)

Les Etats-Unis proposeront à la Russie une coopération militaire en Syrie contre les groupes Etat islamique (EI) et Al-Nosra (branche locale d'Al-Qaïda), selon le Washington Post jeudi. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry n'a pas démenti l'information.

Selon le Post, qui cite des passages tirés d'un projet d'accord, l'idée des Américains serait d'établir un centre de commandement commun pour diriger une offensive aérienne intense contre ces djihadistes qui échappent à tout contrôle.

Actuellement, les Russes prêtent main-forte aux hommes de Bachar al-Assad contre plusieurs groupes rebelles tandis que la coalition internationale emmenée par les Américains concentre ses efforts sur l'EI.

Tout accord entre ces deux puissances rivales risque d'être fortement controversé puisque cela pourrait être perçu, notamment pour les critiques de l'administration Obama, comme une approbation tacite au maintien de Bachar al-Assad au pouvoir.

Une lutte conjointe nécessaire

John Kerry est attendu jeudi soir à Moscou, où il doit rencontrer Vladimir Poutine et le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Interrogé pour savoir s'il souhaitait commenter ces informations, John Kerry a répondu: "Je ne le souhaite pas pour l'heure. Je le ferai plus tard. Je vais à Moscou rencontrer le président Poutine (...) et je vous donnerai une idée de là où nous en sommes".

"Le président Poutine a, de manière répétée, déclaré que le Kremlin considérait que la lutte contre le terrorisme en Syrie et dans les Etats voisins ne pouvait être faite que de manière conjointe", a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, se refusant également à commenter ces informations de presse.

Critiqué par Sergueï Lavrov, Staffan de Mistura a dit jeudi à Genève "partager l'impatience" du chef de la diplomatie russe. Il estime les prochains jours "cruciaux" pour le dialogue entre Etats-Unis et Russie sur la Syrie.

Sur le terrain

Par ailleurs, l'aviation russe a réalisé depuis mardi plus de 50 frappes aériennes sur des positions de l'EI dans la région de Palmyre (centre), selon le ministère russe de la Défense.

Sur le front humanitaire, le premier convoi à entrer depuis juin à Homs, dans l'ouest de la Syrie, est arrivé jeudi dans Al Waer, un quartier assiégé de la ville, a annoncé le Comité international de la Croix Rouge (CICR).

sda-ats

 Toute l'actu en bref