Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans le sillage des chiffres des grandes banques américaines, les valeurs bancaires ont nettement progressé vendredi à la Bourse suisse (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini la semaine sur une note nettement positive après deux séances de relative faiblesse. Le Swiss Market Index (SMI) a fini sur un gain de 0,92% à 8452,19 points. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice-phare de SIX a gagné 0,4%.

Le Swiss Leader Index (SLI) a terminé en hausse de 1,15% à 1345,13 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 0,85% à 9205,22 points. Sur les trente valeurs vedettes, 28 ont progressé et deux ont reculé.

Les Etats-Unis ont tenu la vedette avec une série de données macro-économiques et, surtout, les résultats de Bank of America, JPMorgan Chase et Wells Fargo.

Rassurée sur les banques, Wall Street évoluait aussi dans le vert en début de séance. "La manière dont les valeurs financières vont se comporter à la suite de ces publications va aider à déterminer le comportement général du marché dont de nombreux experts estiment qu'il devrait entamer une période de consolidation", a estimé Patrick O'Hare de briefing dans une note.

Dans le sillage des chiffres des grandes banques américaines, les bancaires ont nettement progressé: UBS a fait la meilleure performance du jour avec un gain de 3,8%. Credit Suisse a gagné 3,0% et Julius Baer a avancé de 2,0%.

L'éventualité d'une amende pour UBS en France, où l'établissement est accusé de fraude fiscale, est scrutée de près par le marché. Selon des investisseurs institutionnels, la banque aux trois clés pourrait s'en sortir avec un règlement à l'amiable de 2-3 milliards d'euros, contre au maximum 5 milliards (quelque 5,3 milliards de francs) dans le cas d'une condamnation.

Perte d'élan pour Richemont

Aux assurances, Swiss Re (+1,2%), Swiss Life (+0,4%), Zurich Insurance (+1,2%) et Bâloise (+0,6%) ont également gagné du terrain, après des relèvements d'objectifs de cours par HSBC.

Barclays a relevé la recommandation et l'objectif de cours de SGS (1,2%).

Les titres du luxe Richemont (0,5%) et Swatch (+1,1%) ont perdu un peu d'élan par rapport à la veille, lorsque le premier nommé avait publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu et avait entraîné son concurrent biennois dans son sillage.

Plusieurs analystes ont relevé vendredi leurs projections pour le cours de Richemont. Par ailleurs, Jean-Claude Biver, responsable du pôle horloger du groupe de luxe français LVMH, reste optimiste pour l'évolution de la branche horlogère suisse. "Le secteur devrait avoir franchi le creux de la vague", a-t-il déclaré à la NZZ. "Je suis confiant, étant donné que la situation pour nos activités s'est améliorée en Chine et en Amérique".

Encore des rumeurs sur Actelion

Les deux poids lourds pharmaceutiques Novartis (+0,3%) et Roche (+1,3%) avaient souffert la veille suite aux déclarations de M. Trump sur le secteur pharmaceutique. Kepler Cheuvreux a raboté l'objectif de cours de Novartis, tandis que Morgan Stanley a relevé celui de Roche.

Actelion (+1,1%) a encore fait l'objet jeudi soir de nouvelles rumeurs à propos de son possible rachat par Johnson & Johnson. Selon le portail financier "StreetInsider.com", J&J et la biotech bâloise ont fait des progrès dans leurs négociations pour la première grosse acquisition de l'année.

ABB (+1,3%) a décroché un contrat de 75 millions de dollars (un peu moins de 75 millions de francs) au Brésil.

Peu de perdants

Dans le petit camp des perdants, on trouve Aryzta (-0,8%) et Givaudan -0,2%.

Sur le marché élargi, Zehnder (-1,8%) a maintenu ses ventes stables, mais va voir sa rentabilité s'effriter en 2016. Vontobel a par ailleurs abaissé l'objectif de cours. Hypo Lenzburg (+0,5%) a augmenté son bénéfice en 2016 et table sur des résultats stables en 2017.

Pour Wisekey (-1,7%), la coentreprise indienne a levé 1,3 million de dollars lors de sa première ronde de financement.

U-blox (-0,6%) avait chuté la veille suite à un avertissement sur résultats.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS