En 2015, 2,2 millions de personnes ont passé les frontières suisses

 Toute l'actu en bref

Le travail ou les achats à l'étranger ne représentent pas le principal motif de déplacement des Suisses, mais les loisirs (image symbolique).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

En 2015, 2,2 millions de personnes ont traversé quotidiennement les frontières suisses par la route et le rail. L'arc alpin a lui été franchi par 110'000 personnes chaque jour. Les loisirs représentent le motif principal des déplacements des Suisses.

En moyenne, 2,1 millions de personnes ont traversé la frontière helvétique chaque jour par la route et 80'500 en train, indique jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS) qui a mené une enquête aux postes-frontières et aux passages alpins suisses.

Les relations les plus fréquentées dans le trafic routier sont celles entre la France et la Suisse (36% du trafic total entrant) et entre l'Allemagne et la Suisse (22%). Les loisirs sont le motif le plus souvent évoqué avec 39% du total des déplacements. Suivent les trajets pendulaires (29%) et les déplacements pour les achats (24%).

Le motif varie cependant selon le pays d'immatriculation du véhicule. Si 44% des véhicules suisses traversent la frontière pour les loisirs et 41% pour les achats, les véhicules immatriculés à l'étranger le font à 40% en tant que pendulaires et à 37% pour les loisirs.

Concernant le rail, la relation la plus fréquentée par les passagers est également celle entre la Suisse et l'Allemagne - 39% du trafic total. Les voyageurs sont principalement domiciliés en Suisse (42%) et en Allemagne (32%).

Les loisirs sont également la première raison de déplacement et ceci tant pour les personnes domiciliées en Suisse (57%) qu'à l'étranger (45%). Le second motif est toutefois différent: il s'agit de la pendularité pour 37% des personnes domiciliées à l'étranger et des achats pour 19% des personnes domiciliées en Suisse.

Transport transalpin

En 2015, 35'200 véhicules et 93'400 personnes ont en outre traversé quotidiennement les Alpes suisses par la route. La moitié des véhicules sont immatriculés en Suisse, 23% en Italie et 15% en Allemagne.

Le tunnel du Gothard absorbe à lui seul le plus gros volume du trafic total (39%). Il est suivi du tunnel du San Bernardino (16%). Dans 73% des cas, la traversée des Alpes a pour motif les loisirs, le deuxième étant professionnel (13%).

Côté rail, 16'300 passagers ont traversé chaque jour les Alpes du pays. Le Gothard se taille également la part du lion pour le trafic ferroviaire transalpin, puisqu'il absorbe davantage de passagers (55%) que le Simplon (36%) et la Bernina (9%).

Les loisirs sont mentionnés comme principal motif de déplacement dans 70% des cas. Enfin 66% des usagers des trains traversant les Alpes sont domiciliés en Suisse et 19% en Italie.

ATS

 Toute l'actu en bref