Toute l'actu en bref

Gagnant 2,2 points à 53,2 points en septembre, l'indice PMI des directeurs d'achats s'est maintenu pour un 10e mois consécutif au-dessus du seuil de croissance de 50 points. Cependant l'évolution des sous-indices nuance ce tableau favorable (archives).

KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

(sda-ats)

La situation de l'industrie suisse a continué de s'améliorer en septembre. L'indice des directeurs d'achats (PMI) s'est hissé à 53,2 points, 2,2 points de plus qu'un mois auparavant. Malgré le plus haut niveau de l'indicateur depuis mai 2016, l'embellie reste timide.

L'indice PMI s'est ainsi maintenu pour un dixième mois consécutif au-dessus du seuil de croissance de 50 points, indiquent lundi Credit Suisse et l'association pour l'achat procure.ch dans leur enquête mensuelle. Cependant l'évolution des sous-indices nuance ce tableau favorable.

La progression de l'indicateur reflète principalement l'amélioration sur le front des entrées de commandes - le sous-indice correspondant affichant un bond de 4,4 points - et l'allongement des délais de livraison (+3,6 points). Deux évolutions "indéniablement favorables", de l'avis du numéro deux bancaire helvétique et procure.ch.

Simultanément, le sous-indice des matières premières, lequel reflète les achats, s'est envolé de 10,1 points - un record - pour renouer avec la zone de croissance à 53,2 points. Si l'importance des stocks peut suggérer que les entreprises tablent sur une hausse de la demande ces prochains mois, elle peut aussi révéler une production "étonnamment atone".

Au vu d'une production toujours en berne - celle-ci enregistrant sa plus faible croissance depuis novembre 2015 - et de la poursuite des suppressions d'emplois, l'heure n'est guère à l'optimisme, notent les économistes de Credit Suisse. L'embellie de la conjoncture industrielle demeure timide, encore loin d'une franche amélioration.

sda-ats

 Toute l'actu en bref