Toute l'actu en bref

Le Swiss Market Index (SMI) a clôturé en hausse de 2,42% à 7900,22 points, tiré par une bonne ambiance boursière en Europe (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a fortement progressé lundi. Les marchés se sont mis à croire que le Royaume-Uni décidera de rester dans l'Union européenne (UE).

Les derniers sondages montraient, en effet, une avancée du camp pro-européen. D'ici au vote de jeudi cependant, la volatilité devrait rester élevée, ont prévenu des observateurs.

Le référendum britannique constituera le point d'orgue de la semaine. Suivront dimanche les élections législatives en Espagne et mardi les déclarations de la patronne de la Réserve fédérale américaine (Fed), Janet Yellen, qui s'exprimera devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants.

A propos de jeudi, les principales banques centrales ont toutes affirmé être prêtes à intervenir en cas de vote en faveur de la sortie de l'UE.

Syngenta dans le rouge

Dans le détail, le Swiss Market Index (SMI) a fini en hausse de 2,42% à 7900,22 points, avec un plus haut du jour à 7931,86 à 13h18 et un plus bas à 7837,72 peu après l'ouverture. Le SLI a gagné 2,89% à 1199,47 points et le SPI 2,39% à 8559,73 points. Sur les trente blue chips, Syngenta est le seul à ne pas avoir gagné du terrain.

Les investisseurs ont favorisé, en particulier, les valeurs qui avaient le plus souffert des craintes d'un Brexit. Parmi les plus gros gagnants, figurent ainsi les bancaires Julius Baer (+5,2%), UBS (+4,5%) et Credit Suisse (+4,3%) ainsi que les assurances Swiss Life (+3,3%) et Swiss Re (+3,2%).

LafargeHolcim (+5,4%), Richemont (+4,6%), Geberit (+3,8%) et Adecco (+3,5%) ont aussi fortement progressé. A propos de Richemont et Swatch, un courtier a rappelé que l'on attend mardi les chiffres des exportations horlogères. Comme les données avaient été très mauvaises en mai de l'année passée, le marché s'attend à une amélioration. Cela a aussi soutenu Swatch (+3,3%).

Les poids lourds de la Bourse, Roche (+2,3%), Nestlé (+2%) et Novartis (+1,5%), ont été quelque peu freinés par leur caractère défensif, tout comme Swisscom (+0,9%) et Galenica (+1,4%). Nestlé a suscité de l'intérêt après que le directeur général (CEO), Paul Bulcke, a expliqué au journal allemand "Handelsblatt" que le géant de l'agroalimentaire ne va pas réorienter ses activités vers la pharma.

Autoneum en forte hausse

Syngenta (-0,5%) est resté seul en zone rouge. La reprise du chimiste spécialisé par ChemChina rencontre de fortes oppositions aux Etats-Unis, selon "Schweiz am Sonntag". Dans un commentaire, le courtier genevois, Baader Helvea, n'a pas caché ses inquiétudes à ce sujet.

Sur le marché élargi, les gros gagnants sont Leonteq (+4,1%), Autoneum (+7,9%) et Meyer Burger (+4,8%) ainsi que Bobst (+8,5%), qui a profité du succès rencontré lors de la foire "drupa", les contrats de vente ayant "dépassé toutes les attentes". Les fabricants de produits alimentaires Hügli (-1,7%) et Bell (-0,7%) font partie des rares perdants du jour.

sda-ats

 Toute l'actu en bref