Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice-vedette, le Swiss Market Index (SMI), a progressé de 1,71%, finissant à 8387,55 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Après les dernières séances sous le signe de la retenue, la Bourse suisse a connu une embellie mercredi. Son indice phare SMI avait déjà commencé à se redresser mardi en fin de séance.

La tendance s'est accélérée mercredi, grâce aux grandes banques et à Novartis. Les investisseurs avaient aussi le regard tourné vers Wall Street, où le Dow Jones a pour la première fois de son histoire dépassé la barre symbolique des 20'000 points.

La saison des résultats, qui atteint son rythme de croisière, ainsi que les expectatives conjoncturelles, ont gonflé les voiles des titres à dividende, font remarquer des courtiers. En Suisse, l'attentisme des investisseurs a fait place à une posture plus confiante, ce qui a permis aux cours de se refaire des pertes essuyées ces derniers jours.

Les doutes autour de la détermination politique de Donald Trump s'atténuent. Et le nouveau locataire de la Maison blanche semble vraiment décidé à agir, estime-t-on dans les salles de marché.

Deux titres dans le rouge

En Suisse, le Swiss Market Index (SMI) a bondi de 1,71% à 8387,55 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a fait encore mieux, avec une avancée de 1,83% à 1340,02 points, alors que l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) a affiché une progression de 1,62% à 9157,03 points. Sur les 30 principales cotations, 28 ont fini dans le vert et seulement deux dans le rouge.

La star parmi les valeurs vedettes a été Novartis (+2,4%), qui se refait en partie des 6% de pertes essuyées depuis le début de l'année. Le géant pharmaceutique bâlois a connu une année 2016 difficile et l'a bouclée à peu près comme prévu.

Dans la foulée, la direction de Novartis a laissé entendre que le groupe pourrait se séparer de sa division ophtalmologique Alcon et annoncé un relèvement du dividende. La communauté financière a particulièrement salué le programme de rachat d'actions de 5 milliards de dollars (4,95 milliards de francs).

Le bon de jouissance de Roche s'est engouffré dans la brèche, engrangeant 1,5%. Le rival de Novartis présentera sa copie 2016 d'ici une semaine. Le troisième larron des poids lourds Nestlé (+0,6%) a connu une progression plus modeste.

Les grandes banques, Credit Suisse (+4,0%) et UBS (+2,5%), ont réitéré leur performance de la veille et figurent parmi les principaux gagnants des "blue chips". Deutsche Bank a relevé son objectif de cours pour les deux groupes bancaires. Zurich Insurance a également bondi (+3,5%), dans le sillage d'un relèvement de recommandation de la part d'Exane BNP Paribas.

A la veille de la publication des exportations horlogères en 2016, les valeurs du luxe, Swatch (+2,4%) et Richemont (+2,2%), ont eu le vent en poupe. Les cycliques ABB (+2,8%) et LafargeHolcim (+3,4%) ont également connu une séance faste.

Lonza en hausse

Après quelques hésitations dans les premiers échanges, Lonza s'est frayé un chemin dans le vert et clôture sur une avancée de 1,3%. Le chimiste spécialisé a augmenté ses ventes et son bénéfice en 2016. La progression des résultats a été soutenue en particulier par la division Pharma&Biotech, alors que le dividende sera relevé.

Dans le camp des perdants, Aryzta (-6,0%) reste abonné à la lanterne rouge, après la dégringolade d'un tiers essuyée la veille dans la foulée d'un avertissement sur résultats. Trois maisons de courtage ont d'ores et déjà dégradé leur recommandation. Seul Syngenta (-1,3%) lui tient compagnie, cependant avec un repli beaucoup plus contenu.

Bond pour Logitech

Sur le marché élargi, Logitech boucle la séance sur une envolée de 15% après des résultats trimestriels une nouvelle fois nettement supérieurs aux attentes, qui ont amené la direction à revoir à la hausse ses objectifs pour 2016/17. La volatile Kuros a fait encore mieux avec un saut de 33%, après le rachat de son homologue néerlandaise Xpand Biotechnology.

Barry Callebaut n'a gagné que 0,2%, après avoir dévoilé le chiffre d'affaires au premier trimestre de l'exercice 2016/17. Le spécialiste du forgeage des métaux à froid SFS a vu son action reculer de 1,1%, deux jours avant la publication de son chiffre d'affaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS