Toute l'actu en bref

A la Bourse suisse, les chiffres de l'emploi américain, moins solides que prévu, ont relancé l'idée que la Réserve fédérale (Fed) n'augmentera pas son taux en septembre (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la semaine en beauté vendredi, notamment tirée par la publication des statistiques de l'emploi américain en août. Le Swiss Market Index (SMI), indice regroupant ses valeurs vedettes, a progressé de 1,86%, clôturant à 8294,30 points.

Le SLI a fini en hausse de 1,68% à 1260,41 points et le SPI de 1,71% à 9013,26 points. Les trente blue chips ont fini dans le vert.

L'emploi américain, moins solide que prévu, a relancé l'idée que la Réserve fédérale (Fed) n'augmentera pas son taux en septembre déjà. Les chiffres sont cependant solides et les économistes parlent d'un effet saisonnier pour expliquer le léger fléchissement d'août.

Ces données ne fournissent pas à la Fed un argument pour augmenter son taux directeur lors de sa réunion de septembre. La probabilité d'une hausse avant la fin de l'année reste cependant élevée.

La pharma rebondit

En Suisse, les poids lourds pharma Novartis (+2,2%) et Roche (+2,3%) ont nettement progressé, eux qui avaient été sous pression récemment. Les titres sont survendus actuellement, ont commenté des courtiers. Le lancement de produits prometteurs fait que les risques de hausse sont plus élevés que les risques de baisse. On estime aussi que la vente des actions au porteur Roche détenues par Novartis pourrait se réaliser plus vite que prévu grâce à un rabais de prix.

Les actions du boulanger industriel Aryzta et du groupe bernois pharma et de pharmacies Galenica ont gagné respectivement 3,4% et 2,3%. Galenica a finalisé plus rapidement que prévu l'acquisition de l'américain Relypsa, élément clé pour la future séparation en deux sociétés cotées en Bourse de l'entreprise.

ABB (+2,6%) a profité d'un relèvement de recommandation à "outperform" par Exane BNP Paribas, qui salue comme positifs les économies de coûts, le programme de réduction du capital circulant et l'évolution du marché européen de l'électricité.

Bancaires dans le vert

Les bancaires UBS (+2,1%) et Credit Suisse (1,2%) ont aussi fini dans le vert. Elles avaient refait un peu de leur retard ces dernières séances, les courtiers parlant d'une rotation de secteur des pharma vers les financières. Depuis le début de l'année, le repli des deux titres reste considérable.

Swiss Re a pris 1,2%. La Société Générale a abaissé sa recommandation à "hold" en raison des taux bas et de la pression sur les prix. L'ouragan "Hermine", qui a touché le nord-est de la Floride, est moins grave pour le réassureur que ce qu'on craignait. Les coûts seront "faciles à gérer", estiment les analystes. Swiss Life (+0,5%) n'a que peu profité de la proposition de ramener à 1% le taux minimum de la LPP.

Lafargeholcim (+0,6) fait aussi partie des titres qui ont moins bien marché, tout comme Geberit (+0,6%). Ces deux titres évoluent proche de leurs plus hauts de l'année.

Sur le marché élargi, Plazza a reculé de 0,4% après ses chiffres semestriels. Les revenus des immeubles ont baissé, tout comme le bénéfice. Le taux de vacance pose aussi problème. L'action BNS (+8,5%) a inscrit un nouveau plus haut historique en cours de séance.

sda-ats

 Toute l'actu en bref