Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La première barrière a de facto bloqué le passage de migrants vers l'Allemagne, mais Budapest estime qu'une double barrière sera plus efficace.

KEYSTONE/AP/DARKO VOJINOVIC

(sda-ats)

La Hongrie a entamé la construction d'une deuxième clôture barbelée à sa frontière sud avec la Serbie, a annoncé lundi un porte-parole du gouvernement nationaliste de Viktor Orban. La première avait été érigée en 2015, au plus fort de la crise migratoire en Europe.

Elle visait à empêcher l'arrivée de centaines de milliers de migrants et réfugiés fuyant pour la plupart la guerre en Syrie. L'ouvrage a de facto bloqué le passage de ces hommes et femmes vers l'Allemagne, mais Budapest estime qu'une double barrière sera plus efficace et permettra de retenir les réfugiés pendant le traitement de leurs demandes d'asile.

Selon le gouvernement hongrois, les patrouilles des forces de sécurité à la frontière empêchent encore chaque jour plusieurs centaines d'immigrants de franchir la frontière et reconduisent plusieurs dizaines d'autres en Serbie.

Des poteaux ont déjà été installés près du poste-frontière de Kelebia et des matériaux sont en cours d'acheminement, avec l'objectif d'achever la construction de cette deuxième clôture d'ici la fin du printemps.

Plainte adressée

Vendredi, la branche hongroise du Comité d'Helsinki et le groupe Human Rights Watch ont adressé une plainte au commissaire européen chargé des Migrations, Dimitris Avramopoulos, accusant la Hongrie de se moquer du droit d'asile.

"Utiliser les zones de transit comme centres de détention et obliger les demandeurs d'asile qui sont déjà en Hongrie à repartir du côté serbe de la clôture est violent, inutile et cruel", a estimé Benjamin Ward, directeur adjoint de HRW.

"La Hongrie (...) protège les frontières de Schengen, arrête, enregistre et sépare les réfugiés des migrants économiques", a rétorqué le gouvernement dans un courriel en réponse à Reuters.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS