Toute l'actu en bref

Un modèle réduit de la sonde Juno, qui doit rester en orbite une vingtaine de mois autour de Jupiter (archives).

KEYSTONE/EPA NASA/NASA/AUBREY GEMIGNANI/HANDOUT

(sda-ats)

La sonde Juno est passée samedi au plus près de Jupiter, dont elle tente de percer les mystères. A 14h51 (suisses), elle s'est trouvée à 4200 kilomètres de l'imposante couche nuageuse de la plus grande planète du système solaire, a annoncé la Nasa.

"C'est la première occasion pour nous de regarder vraiment de près le roi de notre système solaire et de voir comment il fonctionne", a estimé le principal expert de Juno du Southwest Research Institute à San Antonio (Texas), Scott Bolton, dans un communiqué de l'agence spatiale américaine.

La sonde, qui doit rester une vingtaine de mois autour de Jupiter, pèse 3,6 tonnes et se déplace à une vitesse de 208'000 km/h. Le survol de samedi est le premier durant lequel elle a activé ses huit instruments scientifiques pour étudier la planète géante; 35 autres auront encore lieu pendant la mission.

Ces survols, entre 4200 et 10'000 kilomètres au-dessus des nuages de Jupiter, sont beaucoup plus proches que le précédent record de 43'000 kilomètres, établi par la sonde américaine Pioneer 11 en 1974.

Juno a commencé début juillet la première de deux révolutions de 53,5 jours. A partir d'octobre, la sonde se placera dans une orbite de 14 jours.

La mission Juno, d'un coût de 1,1 milliard de dollars, a été lancée le 5 août 2011. Elle cherche notamment à savoir si Jupiter est pourvue d'un noyau solide. Les scientifiques pensent que Jupiter a été la première planète du système solaire à se former mais ignorent comment.

sda-ats

 Toute l'actu en bref