Le patron de Julius Baer a touché 6,5 millions en 2016


 Toute l'actu en bref

Boris Collardi a touché une rémunération de 6,5 millions de francs (archives).

Keystone/WALTER BIERI

(sda-ats)

Boris Collardi, patron de Julius Baer, a vu sa rémunération augmenter l'an dernier. Son traitement a progressé de 5,4% à 6,49 millions de francs. Les membres de la direction se sont partagé 18,36 millions, soit 0,5 million de plus qu'en 2015.

La direction de la banque privée zurichoise comptait toutefois à fin 2016 sept membres, contre six personnes un an plus tôt. La rémunération totale des membres de l'exécutif compte un salaire de base payé en espèces, une part variable payée en espèces et une composante variable liée au rendement rémunérée sous forme d'actions.

A titre de comparaison, Sergio Ermotti, directeur général d'UBS a touché 13,7 millions de francs en 2016, légèrement moins qu'en 2015 (14,3 millions). La rémunération du patron de Credit Suisse, Tidjane Thiam, sera dévoilée vendredi. En 2015, il avait perçu 18,9 millions de francs, malgré son entrée en fonction le 1er juillet. Sa prime d'arrivée de 14,3 millions de francs était venue gonfler son salaire de base.

Hausse pour le conseil aussi

L'enveloppe dédiée aux neuf membres du conseil d'administration de Julius Baer s'est étoffée en 2016 de 11,3% à 3,04 millions de francs, ressort-il du rapport de gestion publié lundi. Le président Daniel Sauter a touché 1,07 million, contre 1,05 million en 2015.

Raymond Baer, président à titre honorifique, a vu sa rémunération rabotée au rythme de la réduction de ses attributions dans la négociation des différends avec les Etats-Unis.

Julius Baer a multiplié par cinq son bénéfice net attribuable aux actionnaires en 2016, à 619,4 millions. Le conseil d'administration proposera le 12 avril à ses actionnaires de s'attribuer un dividende de 1,20 franc par action, représentant une progression de 9% sur un an.

ATS

 Toute l'actu en bref