Toute l'actu en bref

La vidéo montre les dégâts à Ramadi qui avait été reprise il y a quelques mois (archives).

KEYSTONE/AP/OSAMA SAMI

(sda-ats)

Des maisons détruites filmées sur des kilomètres à Ramadi. A deux jours de la fin du Ramadan, le CICR a dévoilé lundi en ligne une vue aérienne de la localité et son président appelle à placer l'individu au centre en Syrie et en Irak.

"Des centaines de milliers de victimes, des millions de déplacés, des familles déchirées", déplore Peter Maurer dans un message diffusé dans la même vidéo. Il dénonce des niveaux de souffrance jamais atteints.

"Les populations ont besoin de dirigeants courageux", ajoute le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Il faut protéger les maisons ou les centres de santé, épargner les civils et ne pas infliger de mauvais traitements aux détenus.

Il garantit la disponibilité de son organisation pour discuter avec les parties et appelle à respecter le droit international humanitaire (DIH). En plus de cinq ans, le conflit syrien a fait près de 280'000 tués et plusieurs millions de réfugiés et de déplacés. La ville de Ramadi en Irak avait été reprise il y a quelques mois après avoir été contrôlée par l'Etat islamique (EI).

sda-ats

 Toute l'actu en bref