Le SMI finit un peu plus haut que vendredi


 Toute l'actu en bref

La Bourse suisse s'est accordé une pause lundi, terminant sur une note à peine positive lundi (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a commencé la semaine en très légère hausse. L'indice Swiss Market Index (SMI), regroupant ses valeurs vedettes, a clôturé lundi en hausse de 0,09%, à 8424,86 points, dopé notamment par Galenica.

Le SLI a cédé 0,02% à 1328,798 points et le SPI a gagné 0,10% à 9175,24 points. Après la progression de la semaine dernière, le SMI s'est accordé une pause, ont indiqué des courtiers. Il a évolué longtemps un peu sous le niveau de clôture de vendredi avant de se redresser sur la fin.

A Wall Street, les indices évoluaient sans tendance en début de séance, le marché reprenant son souffle après sa nette hausse de la semaine précédente et prudente en l'absence d'indicateur économique majeur.

A l'approche de la saison des résultats, avec la publication des chiffres trimestriels et annuels de plusieurs grandes banques américaines vendredi, les investisseurs tendaient à rester prudents. Sur les trente valeurs vedettes, onze ont avancé et 19 ont reculé.

Les poids lourds défensifs ont soutenu l'indice: Nestlé a pris 0,1, Novartis et Roche (chacun +0,3%). Galenica (+2,8%) a réalisé l'une des meilleures performances du jour. Son actionnaire de référence Sprint, fonds d'investissement détenu par KKR et Stefano Pessina, s'est entièrement défait de sa participation dans le groupe de santé bernois.

Après des propos optimistes de Jean-Claude Biver, patron des marques horlogères Tag Heuer, Hublot et Zenith du groupe LVMH, les valeurs du luxe Swatch (+2,8%) et Richemont (+1,2%) ont été recherchées. Parmi les autres gagnants, on trouve les cycliques Dufry (+0,8%), Sika (+0,5%), SGS (+0,6%) et Syngenta (+1,5%). Sika publiera son chiffre d'affaires 2016 mardi.

Après les gains sensibles de la semaine passée, les bancaires ont évolué diversement: Credit Suisse a gagné 0,1%, alors qu'UBS a cédé 1,2% et Julius Bär 1,4%, lanterne rouge du jour. UBS souhaiterait relever sa participation dans une coentreprise dans le secteur de la banque d'affaires en Chine à 49%, contre 24,99% actuellement, affirme le "Wall Street Journal".

Au niveau du groupe, l'opération ne devrait pas se traduire par de grands effets, mais elle démontre l'intérêt de la banque aux trois clés pour le marché chinois, a commenté la BCZ. Les autres perdants sont LafargeHolcim (-0,9%) et Swiss Re et Bâloise (chacun -0,8%).

Sur le marché élargi, Meyer Burger a gagné 9,3%. Addex Therapeutics (+4,8%) a profité d'un effet d'annonce sur des résultats précliniques pour un traitement expérimental contre l'ostéoarthrite. Valora a gagné 1,5%. Le responsable financier a délivré dans la presse dominicale des indications confiantes sur les résultats de l'exercice 2016.

Dans le camps des perdants, on trouve Wisekey (-4,3%), Cham (-3,6%) et Lifewatch (-3,4%). Ce dernier a annoncé son retrait du marché de la mesure du temps de coagulation du sang après la clôture.

ATS

 Toute l'actu en bref