Toute l'actu en bref

Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues de La Chaux-de-Fonds pour dénoncer les mesures d'austérité prévues par le Conseil d'Etat neuchâtelois.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Plusieurs centaines de Neuchâtelois sont descendus samedi dans les rues de La Chaux-de-Fonds pour clamer leur opposition au plan d'austérité du Conseil d'Etat. L'appel à manifester avait été lancé par une quinzaine d'organisations, de syndicats et de partis de gauche.

Quelque 800 personnes, 1500 selon les organisateurs, ont bruyamment dénoncé les mesures d'austérité du gouvernement neuchâtelois. Le cortège est parti de la Place de la gare pour emprunter le Pod, l'artère emblématique de la Métropole horlogère. Aucun incident n'est venu perturber la manifestation.

"Qui sème la misère, récolte la colère" ou "Non, non aux mesures d'austérité", ont scandé les manifestants, parmi lesquels de nombreuses familles. Une grande banderole avec l'inscription "Ce n'est pas toujours aux mêmes de se serrer la ceinture" ouvrait le cortège.

Trouver de nouvelles recettes

Les syndicats, les partis de gauche et les associations membres du comité anti-crise estiment qu'il ne faut pas procéder à de nouvelles coupes, mais chercher au contraire des recettes supplémentaires auprès des plus fortunés. Ils dénoncent aussi une péjoration des conditions de travail de la fonction publique.

Les manifestants ont à plusieurs reprises conspué le Conseil d'Etat neuchâtelois à majorité socialiste. Des représentants des divers mouvements représentés au sein du collectif anti-crise ont pris brièvement la parole pour dire que ce n'était pas à la population déjà la plus fragilisée de faire les frais de ce plan d'austérité.

Le canton de Neuchâtel traverse une période agitée. Jeudi dernier plus de 600 enseignants étaient en grève pour dénoncer le projet de grille salariale du Conseil d'Etat. Et un nouveau préavis de grève a été lancé pour mercredi prochain. A La Chaux-de-Fonds, les employés dénoncent eux les mesures d'économie du Conseil communal.

Appel du gouvernement

Face à cette situation, le gouvernement neuchâtelois a lancé la semaine dernière un appel à la population pour lui demander de participer aux efforts de redressement du canton. Dans une démarche inhabituelle, le gouvernement a expliqué qu'une situation de blocage ou d'enlisement des réformes en cours ne ferait que des perdants.

Afin de rechercher une issue au conflit, le Conseil d'Etat a invité les responsables des syndicats du personnel enseignant à une rencontre la semaine prochaine. Il a aussi invité les responsables des partis politiques à un échange sur la situation politique et sociale du canton.

sda-ats

 Toute l'actu en bref