Toute l'actu en bref

Après une rencontre avec le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann à Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel a exprimé son espoir pour la suite des négociations de la Suisse avec l'UE.

KEYSTONE/AP/MARKUS SCHREIBER

(sda-ats)

Angela Merkel a reçu mercredi le président de la Confédération Johann Schneider-Amman à Berlin. A l'issue de cette rencontre, elle s'est montrée confiante pour la résolution de l'épineux dossier de la libre circulation entre la Suisse et l'Union européenne (UE).

"Je suis optimiste pour la suite des négociations", a déclaré la chancelière allemande. M. Schneider-Amman espère, lui, qu'une solution puisse être trouvée cette année encore.

Angela Merkel ne trouve pas approprié de faire un lien avec les négociations que l'UE mène avec la Grande-Bretagne à propos du Brexit. "Si j'étais citoyenne suisse, cela ne me conviendrait pas d'être considérée sous une toute autre lumière à la suite d'une décision intervenue dans un tout autre pays".

Comme s'il n'y avait pas eu de Brexit

"Pour moi, ce sont deux choses complètement différentes", a-t-elle plaidé en évoquant le processus de retrait britannique. "La position allemande n'a pas changé suite au Brexit", a-t-elle précisé. L'intérêt germanique pour un bon accord avec la Suisse est notamment justifié par les nombreux frontaliers.

La chancelière estime que l'UE doit mener le dossier suisse comme s'il n'y avait pas eu de Brexit. L'Allemagne veut une solution compatible avec la libre circulation des ressortissants de l'UE, a-t-elle affirmé. Et la Suisse a le droit, en tant que pays souverain, de voir ses attentes politiques prises en compte.

Solution pas aisée

Johann Schneider-Ammann a, lui, plaidé pour une solution la plus rapide possible, afin d'offrir des conditions cadres claires et rassurantes aux investisseurs. La solution devra à la fois être compatible avec l'accord de libre circulation, tel qu'exigé par l'UE, et rencontrer une majorité en Suisse.

Le président de la Confédération a reconnu que "cela n'est pas une promenade de santé". Mais il envisage néanmoins un résultat cet hiver encore.

sda-ats

 Toute l'actu en bref