Toute l'actu en bref

Les proches des disparus attendent des nouvelles dans le port de Rosette.

KEYSTONE/EPA MASRY YOUM/MAHMOUD TAHA

(sda-ats)

L'Egypte a arrêté les quatre membres d'équipage du bateau qui a coulé mercredi en Méditerranée avec près de 600 migrants à son bord, apprend-on jeudi de source judiciaire. Selon un dernier bilan, 43 personnes ont perdu la vie dans le naufrage et 169 ont été sauvées.

Le nombre de morts risque de s'alourdir compte tenu du nombre très élevé de disparus. "Sur le bateau, il y a une soute où était entreposé le poisson qui n'a pas encore été ouverte. Il doit y avoir plein de monde à l'intérieur", a précisé une source médicale.

Dans un communiqué, l'armée égyptienne dit poursuivre les recherches. Le navire a coulé au large de Bourg Rachid, un village de la province de Beheira dans la région du delta du Nil.

La justice égyptienne a ordonné la mise en détention provisoire des membres de l'équipage pour une durée de quatre jours, pendant le temps de l'enquête. Le Premier ministre égyptien Chérif Ismaïl a demandé à ce que les responsables de la catastrophe soient traduits en justice.

A bord du bateau se trouvaient des Egyptiens, des Soudanais, des Erythréens et des Somaliens, indiquent les autorités. La destination du bateau reste inconnue. Les autorités estiment qu'il se rendait en Italie.

Pendant les mois d'été, les tentatives de traversée entre les côtes africaines et l'Italie se multiplient. En juin, 320 migrants et réfugiés se sont noyés en juin au large de la Crête. Les rescapés ont assuré avoir appareillé d'Egypte.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), 206'400 personnes ont traversé la Méditerranée depuis le début de l'année et 2800 y ont trouvé la mort au premier semestre, ce qui représente près d'un millier de décès de plus qu'au premier semestre 2015.

sda-ats

 Toute l'actu en bref