Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les frappes des avions russes ont souvent provoqué de lourds bilans parmi les civils au cours de leurs opérations contre l'EI sur les deux rives de l'Euphrate (archives).

KEYSTONE/AP Russian Defense Ministry Press Service

(sda-ats)

Vladimir Poutine a proclamé mercredi une victoire totale contre le groupe Etat islamique (EI) sur les deux rives de l'Euphrate en Syrie, selon l'agence de presse Interfax. Des raids aériens russes ont tué dans la nuit de mardi à mercredi au moins 21 civils dans l'Est.

L'opération militaire dans cette région de l'est de la Syrie est désormais terminée, a ajouté le président russe, qui a déclaré qu'il était temps désormais de passer à la phase de règlement politique du conflit.

L'intervention militaire de la Russie en Syrie en septembre 2015 et les bombardements effectués par son aviation ont marqué un tournant dans le conflit ouvert en mars 2011 et permis au président Bachar al Assad de maintenir sa position au pouvoir.

"Il y a deux heures, le ministre de la Défense m'a rapporté que les opérations sur les rives orientale et occidentale de l'Euphrate étaient terminées, avec la défaite totale des terroristes", écrit Interfax citant le chef du Kremlin. "Naturellement, il se peut qu'il reste quelques poches de résistance, mais globalement l'opération militaire est désormais terminée sur ce territoire", ajoute le texte.

Il incombe maintenant, ajoute le président russe, de passer à "l'étape suivante", à savoir "le processus politique et l'organisation d'un Congrès des peuples syriens", une conférence de paix que la Russie a proposé d'accueillir. A mesure de l'avancement du processus de paix, poursuit-il, il faudra ensuite préparer la tenue d'élections présidentielle et législatives, "une tâche longue et importante".

Lourds bilans

Des raids aériens russes ont tué dans la nuit de mardi à mercredi au moins 21 civils dans une localité de l'Est syrien encore tenu par l'EI, a rapporté une ONG. Neuf enfants figurent au rang des victimes.

"Les civils ont péri dans ces frappes qui ont touché des immeubles résidentiels dans la localité d'al-Jerzi", dans la province de Deir Ezzor (est), où l'EI ne contrôle plus qu'une poignée de localités, a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). La localité d'al-Jerzi se situe à l'est du fleuve Euphrate, qui coupe la province pétrolière en deux.

Les frappes des avions russes comme ceux de la coalition internationale dirigée par Washington ont souvent provoqué de lourds bilans parmi les civils au cours de leurs opérations contre l'EI, soutient cette ONG qui dispose d'un large réseau de correspondants dans le pays.

Autrefois un des principaux fiefs de l'EI en Syrie, cette province est visée depuis l'été par deux offensives distinctes: l'une menée par les Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les Kurdes et appuyées par Washington, l'autre par l'armée syrienne et soutenue par la Russie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS