Première parution de Réformés tiré à plus de 190'000 exemplaires


 Toute l'actu en bref

Le premier numéro de Réformés est sorti de presse

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

"Esprit de la Réforme es-tu là ?": à l'heure des 500 ans des thèses de Luther, le premier numéro de Réformés tombe à pic. Successeur des trois journaux protestants romands, le magazine compte 24 pages communes et 16 pages adaptées à 14 éditions locales différentes.

Tiré à plus de 190'000 exemplaires, Réformés est sorti vendredi. Il est l'oeuvre de cinq journalistes issus des trois anciens titres: Bonne nouvelle pour le canton de Vaud, La Vie protestante pour Genève et la Vie protestante de Neuchâtel-Berne-Jura.

Il n'y a pas eu de licenciements dans cette opération, précise Gilles Bourquin, co-rédacteur en chef de Réformés avec Elise Perrier. "Notre mensuel veut contribuer à renforcer le sentiment d'unité entre les Eglises réformées romandes", affirment-ils.

Financée annuellement à hauteur de deux millions de francs par les Eglises de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura, la publication en format A4 paraîtra dix fois l'an. Début 2017, un site internet viendra compléter l'offre, ajoute Gilles Bourquin.

La partie commune du journal traitera de sujets en lien avec le protestantisme, mais aussi de thèmes d'actualité "dans une perspective éthique et spirituelle".

Dans ce premier numéro, trois pages sont consacrées par exemple à un dialogue avec cinq théologiens sur ce que signifie être protestant aujourd'hui. Mais le mensuel s'interroge aussi sur la sortie du nucléaire: "Un voeu pieux?"

ATS

 Toute l'actu en bref