Toute l'actu en bref

La société américaine SpaceX lancera un satellite commercial à bord d'une fusée Falcon 9 ayant déjà volé vers la fin de l'année pour le compte de la société luxembourgeoise SES (archives).

KEYSTONE/AP SpaceX/HONS

(sda-ats)

La société américaine SpaceX a signé un contrat pour le lancement en fin d'année d'un satellite commercial à bord d'une fusée Falcon 9 ayant déjà volé. C'est une première.

Le lancement de cette fusée pour le compte de la société luxembourgeoise SES aura lieu vers la fin de l'année, ont annoncé mardi les deux entreprises. Elles n'ont toutefois pas précisé les termes financiers de l'accord.

"SES-10 sera le tout premier satellite à être lancé par une fusée de SpaceX ayant fait ses preuves en vol", écrivent-elles dans un communiqué.

La réutilisation commerciale des lanceurs est l'un des piliers de la stratégie de Space Exploration Technologies (SpaceX) pour réduire le coût des vols dans l'espace. La firme californienne fondée et dirigée par Elon Musk a pour objectif de réduire d'environ 30% le prix des missions à l'aide de fusées déjà utilisées.

L'idée est de rendre les voyages vers Mars financièrement abordables: le prix du vol serait ramené à environ 43 millions de dollars (38,6 millions d'euros), soit nettement moins que les tarifs pratiqués par ses concurrents, dont Arianespace.

Six fois

SpaceX a réussi jusqu'à présent à récupérer le premier étage de son lanceur Falcon 9 à six reprises en le faisant atterrir en douceur après un lancement. Le dernier était le 14 août.

Le premier étage de Falcon 9 qui sera réutilisé pour ce lancement avait volé en avril pour lancer la capsule Dragon vers la Station spatiale internationale pour une nouvelle mission de livraison de fret.

Les deux grands concurrents de SpaceX sont l'américain United Launch Alliances, un partenariat de Lockheed Martin et de Boeing, et le français Arianespace, leader mondial du lancement des satellites commerciaux avec environ 50% du marché.

sda-ats

 Toute l'actu en bref