Toute l'actu en bref

Swatch Group, ici son directeur général Nick Hayek, n'échappe pas aux difficultés qui pénalisent l'horlogerie suisse depuis bientôt deux ans (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Swatch Group n'échappe pas aux vents contraires qui affectent le secteur horloger. Le groupe biennois a vu son bénéfice net chuter de moitié (-47% par rapport à 2015) l'an dernier à 593 millions de francs.

Le chiffre d'affaires a pour sa part reculé de 10,6% pour s'établir à 7,55 milliards de francs, a indiqué jeudi Swatch Group. Sur le plan opérationnel, le résultat affiche une contraction de 44,5% sur un an à 805 millions.

Les ventes du segment montres & bijoux présentent une baisse de 10,7% à 7,31 milliards de francs. Le groupe horloger et de microtechnique précise que les mois de novembre et décembre "ont démontré une très bonne progression, notamment en Chine continentale".

Optimisme de mise

Les actionnaires de Swatch Group seront par ailleurs moins bien rétribués. Le dividende proposé par le conseil d'administration est en recul de 75 centimes à 6,75 francs par action au porteur et de 15 centimes à 1,50 franc par action nominative.

En ce qui concerne l'année en cours, Swatch Group se veut optimiste. L'exercice "promet une croissance saine", prédit le groupe dirigé par Nick Hayek.

ATS

 Toute l'actu en bref