Toute l'actu en bref

L'exode s'intensifie à Alep-Est.

KEYSTONE/EPA SANA/SANA / HANDOUT

(sda-ats)

Plus de 50'000 personnes ont fui l'avancée des forces du régime syrien dans les quartiers rebelles d'Alep au cours des quatre derniers jours, selon une ONG. Plus de 20'000 d'entre elles ont trouvé refuge dans la partie de la ville contrôlée par le gouvernement.

Les 30'000 autres ont rejoint l'enclave aux mains des forces kurdes dans la deuxième ville de Syrie, a précisé mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). La défense civile présente dans les zones sous contrôle rebelle de la ville a par ailleurs fait état de la mort de plus de 45 personnes après un tir d'artillerie.

Le tir, précise la défense civile, a fait également des dizaines de blessés parmi des populations déplacées. La plupart des morts sont des femmes et des enfants.

Raid israélien

Par ailleurs, des avions de l'armée israélienne ont frappé mercredi un secteur situé à l'ouest de Damas, a-t-on appris auprès de l'armée syrienne, confirmant une information de la télévision publique syrienne. Deux missiles ont été tirés, mais l'attaque n'a pas fait de victimes.

Les avions israéliens sont entrés en Syrie depuis l'espace aérien libanais, ajoute la chaîne. Selon une source militaire syrienne, la frappe s'est produite à l'aube dans le secteur de Saboura, dans la campagne située à l'ouest de la capitale syrienne.

Le raid, écrit l'agence de presse SANA citant une autre source militaire, visait à "détourner l'attention des succès de l'armée arabe syrienne". Les autorités israéliennes n'ont fait aucun commentaire à ce stade.

sda-ats

 Toute l'actu en bref