Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il y a une qualité que Novak Djokovic conserve: l'élégance dans la défaite. Déçu bien sûr, il s'est livré au jeu des questions sans se départir de son sourire et de son flegme.

Le Serbe a tenu, en premier lieu, à féliciter son vainqueur. "Denis Istomin a été le meilleur dans les moments importants du match. Il a pu compter sur son service lorsque les circonstances le demandaient, dit-il. Même si je n'étais pas dans un grand jour, il n'y avait pas grand chose à faire pour moi. Tout est allé dans le bon sens pour lui. Aujourd'hui, ce match souligne bien que rien n'est impossible dans le tennis. Je tiens à rappeler que je ne sous-estime jamais un adversaire. Je les respecte tous."

Novak Djokovic regrettait son manque de discernement au début du quatrième set. "A cet instant du match, j'aurais pu, j'aurais dû, prendre le large, avoue-t-il. Après, Denis a vraiment très bien joué."

A chaud, le no 2 mondial n'a pas voulu entrer dans le débat sur les conséquences de sa victoire à Roland-Garros au printemps dernier. Il avait obtenu à Paris le seul grand titre qui manquait à son palmarès avant d'accuser le contrecoup de cet exploit. "Ce n'est pas le moment de se livrer à une introspection", lâche-t-il. Mais elle sera impérative s'il entend retrouver le rang qui était le sien.

ATS