Toute l'actu en bref

Le rebelle Londono Echeverri 'Timochenko' et le président colombien Juan Manuel Santos (à droite) se serrent la main sous les yeux du président cubain Raul Castro.

KEYSTONE/EPA EFE/ALEJANDRO ERNESTO

(sda-ats)

Le gouvernement colombien et les rebelles des FARC ont signé jeudi à La Havane un accord historique de cessez-le-feu définitif. L'accord prévoit que les forces armées révolutionnaires déposeront les armes dans un délai de 180 jours.

Etape cruciale vers la fin de plus de cinquante ans de lutte armée, ce cessez-le-feu conclut trois années de négociations. Il prévoit que les FARC, plus ancien mouvement rebelle encore en activité en Amérique, déposeront les armes dans un délai de 180 jours suivant un accord de paix définitif. Leur prise en charge sera confiée aux Nations unies.

D'après les pays médiateurs, l'accord de cessez-le-feu établit également 22 zones temporaires de transition et huit camps pour assurer la protection des rebelles marxistes. Aucun civil ne sera autorisé à y pénétrer. Ces zones de démobilisation resteront opérationnelles pendant six mois au maximum.

Les FARC ont accepté par ailleurs que l'accord de paix à venir soit ratifié par référendum.

sda-ats

 Toute l'actu en bref