Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève-Servette n'a pas été sanctionné sans le cadre de l'affaire Impose.

Une enquête avait été ouverture après le match du 7 janvier face à Lausanne. Pendant cette rencontre, le staff médical genevois avait annoncé qu'Auguste Impose était blessé et ne pouvait pas tirer lui-même le penalty qui lui avait été accordé à la 44e minute. Mais l'ailier de 19 ans était revenu au jeu après cette blessure.

Le juge unique a effectué un "examen approfondi" de la situation et a conclu qu'aucune faute n'était imputable à Genève-Servette, explique la Fédération (SIHF) dans un communiqué. C'est Romain Loeffel qui avait tiré le penalty à la place d'Impose, mais il avait échoué. Le score était alors de 1-1, dans une rencontre perdue 1-2 aux tirs au but par les Genevois.

ATS