Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les services météorologiques prévoient qu'à certains endroits la visibilité sera inférieure à 50 mètres du fait du smog (archives).

KEYSTONE/AP/ANDY WONG

(sda-ats)

La capitale chinoise, Pékin, était placée en alerte rouge au brouillard, mercredi, pour le deuxième jour consécutif. C'est le niveau d'alerte le plus élevé, alors même qu'une bonne partie de la Chine du Nord-Est connaît cet hiver un long épisode de smog.

Les voies rapides ont été fermées à la circulation dans la capitale et aux environs.

Les services météorologiques prévoyaient qu'à certains endroits, la visibilité serait inférieure à 50 mètres du fait du smog, si bien que de nombreux aéroports de la région ont annulé les vols.

Plus de 2000 touristes sont bloqués à bord d'un navire de croisière pour deux jours de plus, près de la ville portuaire de Tianjin, le smog empêchant leur bateau d'accoster, rapporte la presse chinoise.

La visibilité très réduite a conduit trois grands ports du nord du pays à suspendre le chargement des navires, mardi.

Entreprises fermées

La province du Hebei, qui jouxte la majeure partie de Pékin, a annoncé mardi avoir ordonné la fermeture de toutes les entreprises polluantes de Tangshan, grande ville sidérurgique à l'est de Pékin.

Le gouvernement du Hebei a désigné l'entreprise Tangshan Luanxian Xinglong Iron and Steel comme le principal coupable, car elle n'a pas mené à bien de contrôle de ses émissions de gaz nocifs.

Le Hebei a compté en 2015 sept des dix villes chinoises souffrant le plus du smog.

ATS