Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Carlo Ancelotti ne sera pas sanctionné par la Fédération allemande pour le doigt d'honneur adressé samedi à des supporters de Berlin qui lui avaient craché dessus, annonce Bayern Munich.

"Après avoir reçu le témoignage de Carlo Ancelotti, la commission de contrôle de la DFB va classer sans suite cet incident", souligne le Bayern. "En raison de son geste, Carlo Ancelotti va cependant faire un don de 5 000 euros à la Fondation de la DFB."

Les dirigeants de Munich ont totalement soutenu dans cette affaire leur entraîneur, souvent considéré comme un parangon de fair-play et de mesure dans le monde agité du football. "Sur le fond, précise le club, nous trouvons émotionnellement compréhensible la réaction humaine qui a conduit Carlo Ancelotti à faire ce geste, pour répondre à cette vile agression."

La DFB avait prié lundi l'Italien de s'expliquer sur l'incident, survenu samedi alors qu'il se dirigeait vers le tunnel menant aux vestiaires du stade olympique de Berlin, à la fin du match comptant pour la 21e journée du championnat d'Allemagne, marqué par l'égalisation du Bayern à la 6e minute du temps additionnel (1-1).

Les Bavarois étaient sortis dans une ambiance houleuse, sous les cris des supporters berlinois, furieux de laisser échapper une victoire de prestige. "Oui, j'ai fait ce geste, après qu'on m'a craché dessus", avait expliqué Ancelotti, confirmant le doigt d'honneur.

Pal Dardai, l'entraîneur berlinois, avait qualifié les six minutes de temps additionnel de "bonus accordé au Bayern". Son équipe tenait la victoire avant que Lewandowski n'égalise après 95 minutes et 59 secondes de jeu, à l'issue d'un coup franc sur le côté gauche. Le quatrième arbitre avait affiché cinq minutes de temps additionnel.

ATS