Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une série d'attaques au couteau, à l'arme à feu ou à la voiture-bélier, a commencé à l'automne 2015 en Cisjordanie, à Jérusalem et en Israël (archives).

KEYSTONE/EPA/ATEF SAFADI

(sda-ats)

Un camion a foncé sur un groupe de soldats dimanche à Jérusalem, faisant au moins quatre morts et une quinzaine de blessés. Son chauffeur a été abattu, ont annoncé la police et le service d'ambulances.

L'attaque s'est déroulée le long d'une promenade publique populaire surplombant les murs de la Vieille ville de Jérusalem, ont précisé les autorités. "C'est une attaque terroriste", a déclaré une porte-parole de la police, décrivant une rue "jonchée de corps", à Radio Israël.

Un conducteur de bus israélien témoin de l'incident a déclaré à la radio que le camion s'était précipité sur un groupe de soldats, qui ont tiré sur le chauffeur. Celui-ci a fait demi-tour et a nouveau foncé sur eux.

"Ils ont tiré sur lui, jusqu'à ce qu'ils le neutralisent", a déclaré ce témoin. La télévision a montré le pare-brise du camion criblé de balles.

Attaques en série

Un porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, a indiqué que les victimes faisaient partie d'un groupe de soldats descendant d'un bus pour se rendre sur un lieu de promenade offrant une belle vue sur la Vieille ville de Jérusalem.

Une série d'attaques au couteau, à l'arme à feu ou à la voiture-bélier, a commencé à l'automne 2015 en Cisjordanie, à Jérusalem et en Israël. Elle s'est poursuivie avec une intensité moindre ces derniers mois.

ATS