Atterrissage d'urgence au Canada: avion de remplacement en vol


 Toute l'actu en bref

Un Boeing 777-300ER de la compagnie helvétique Swiss a atterri d'urgence à Iqaluit dans le nord du Canada (image symbolique).

KEYSTONE/NICK SOLAND

(sda-ats)

Un vol de la compagnie aérienne Swiss, à destination de Los Angeles, a atterri mercredi en urgence à Iqaluit, dans le nord du Canada. Après 14 heures d'attente, les 217 passagers ont pu repartir à bord d'un avion de remplacement.

Le Boeing 777 était parti à 13h30 de Zurich. En cours de vol, un message de dysfonctionnement a entraîné l'arrêt automatique du réacteur gauche, comme programmé, a indiqué la compagnie aérienne.

L'équipage a décidé d'effectuer un atterrissage de sécurité et s'est dirigé sur l'aéroport de déroutement d'Iqaluit. L'avion a pu se poser sans problème avec un seul réacteur.

La compagnie a alors envoyé un appareil de remplacement en provenance de New York. Les passagers ont pris leur mal en patience dans leur avion, car il n'y avait pas assez de lits d'hôtel dans la petite ville de 7000 habitants.

La cabine était chauffée et il y avait suffisamment de boissons et aliments à bord. A l'extérieur, le mercure affichait en dessous de -20 degrés.

Départ pour New York

Quatorze heures plus tard, le voyage a enfin pu reprendre, toutefois en direction de New York. Plusieurs passagers s'en sont plaints sur les réseaux sociaux. C'est de New York que les possibilités de connexions et de changement de réservation sont les plus grandes, a expliqué Swiss à l'ats.

Iqaluit est situé dans le nord du territoire du Nunavut au bord de l'océan Arctique. Son aéroport possède une piste de 2600 mètres, un terminal et un tapis roulant de distribution de bagages. Il est régulièrement utilisé pour des atterrissages non-planifiés dus à des urgences techniques ou médicales.

ATS

 Toute l'actu en bref