Bénéfice net consolidé en baisse pour Lombard Odier en 2016


 Toute l'actu en bref

Les actifs sous gestion sont stables mais le bénéfice recule pour Lombard Odier (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Lombard Odier a dû faire face à un bénéfice net consolidé en recul de près de 13% en 2016, à 124,5 millions de francs. Les actifs de la clientèle sont en hausse de 4% à 233 milliards, dont 159 milliards sous gestion, a indiqué jeudi la banque genevoise.

Parmi les trois divisions, la clientèle privée totalise 119 milliards. Les montants de la gestion d'actifs atteignent 45 milliards et les actifs des clients des services technologiques et bancaires s'élèvent à 69 milliards. Les apports nets ont dépassé 5 milliards.

Les revenus opérationnels reculent de 3% à un peu plus d'un milliard. En cause, des conditions de marché difficiles, souligne la banque. L'augmentation des actifs de la clientèle dans ce scénario est "positive", dit l'associé-gérant senior Patrick Odier.

L'établissement privé genevois a continué d'étoffer son dispositif de banquiers et de gérants. Plusieurs mandats de gestion d'actifs ont été obtenus.

16,4 milliards de francs d'actifs au total

Le rapport entre les charges et les produits d'exploitation atteint 83%. M. Odier mentionne un chiffre "élevé" en raison de la poursuite des investissements qui devraient permettre "à moyen terme" une extension des revenus.

Les actifs totaux s'élevaient à 16,4 milliards de francs fin 2016. Le groupe n'a pas de dette extérieure et reste l'un des mieux capitalisés dans le monde. Il a encore renforcé son ratio selon Bâle III à 29,3%.

Le groupe Lombard Odier emploie environ 2300 collaborateurs. Avec son siège social à Genève depuis 1796, il dispose de 26 bureaux, notamment à Londres, Paris, Zurich, Moscou, Dubaï, Hong Kong, Singapour ou encore Tokyo.

ATS

 Toute l'actu en bref