Toute l'actu en bref

Timea Bacsinszky et Martina Hingis sont toujours en course pour une médaille aux Jeux de Rio. La Vaudoise et la Saint-Galloise disputeront les quarts de finale du double.

Têtes de série no 5, les Suissesses se sont imposées 6-4 6-4 devant les Américaines Bethanie Mattek-Sands et Coco Vandeweghe. Leurs prochaines adversaires seront les Britanniques Johanna Konta/Heather Watson ou les soeurs taïwanaises Hao-Ching Chan et Yung-Jan Chan (no 3). Si Bacsinszky/Hingis s'imposent, elles auront alors deux possibilités de gagner une médaille avec la demi-finale et, si cette partie ne devait pas leur sourire, le match pour la troisième place. On l'aura compris, ce quart de finale sera bien la clé dans ce tournoi olympique.

Tous les feux sont donc au vert pour les deux Suissesses qui ont, semble-t-il, la faculté de monter en puissance au fil des matches. Leur huitième de finale n'a, ainsi, pas eu grand-chose à voir avec leur 1er tour contre les Australiennes Daria Gavrilova/Samantha Stosur. "Tout a mieux fonctionné aujourd'hui (réd: lundi). Le fait d'avoir dû disputer trois sets samedi nous a probablement été bénéfique: nous avons eu plus de temps pour trouver nos marques, et avons eu plus de choses à analyser", a souligné Timea Bacsinszky.

Face à Mattek-Sands/Vandeweghe, une paire qui a tout de même gagné le titre cette année à Indian Wells, Bacsinszky/Hingis ont eu l'immense mérite de serrer leur garde dans le "money time". Elles furent, en effet, menées 4-2 30/30 au second set avant, le dos au mur, de réussir une fin de match parfaite. "Martina a connu un coup de mou après qu'on avait manqué une balle de break à 2-2", a expliqué Timea Bacsinszky. "A 4-2, je lui ait dit que j'étais à fond, que j'allais me battre sur chaque balle et qu'elle n'avait qu'à réussir ses coups magiques à la volée. Le fait qu'elle soit si réceptive démontre d'autant plus à quel point elle est une grande championne. Il y a vraiment une belle osmose entre nous", s'est réjouie la Vaudoise.

Martina Hingis a démontré lors de ce 8e de finale pourquoi elle était la meilleure joueuse de double au monde. Tout au long des 1h23' de cette partie, elle a fait étalage d'une science de jeu incomparable. Elle a également servi de manière remarquable, ne perdant au total que deux points en quatre jeux de service. "C'était l'un des meilleurs matches de ma carrière au niveau du service", s'est félicitée la Saint-Galloise, qui savait que sa partenaire allait monter en puissance: "Après notre 1er tour, j'avais dit à Timea que si elle avait pu jouer à un tel niveau juste après avoir disputé un simple de trois heures, je me réjouissais déjà de voir ce que cela allait donner dans de meilleures conditions."

sda-ats

 Toute l'actu en bref