Toute l'actu en bref

Barcelone - Real Madrid! Le clasico de la 31e journée de Liga promet beaucoup samedi (20h30), avec deux équipes qui voudront briller, pour des raisons différentes.

Le FC Barcelone veut honorer la mémoire de Johan Cruyff, alors que le Real Madrid veut laver l'affront de novembre (0-4): le premier clasico de Zinédine Zidane comme entraîneur madrilène aura la fierté pour principal ressort, faute d'enjeu comptable.

A huit matches de la fin, ce choc au Camp Nou ne devrait pas modifier un rapport de force très favorable au Barça (1er, 76 points), invaincu depuis six mois et dominateur au classement devant l'Atletico Madrid (67 points) et le Real (66 points). En outre, l'imminence des quarts de finale aller de Ligue des champions n'incite pas à la débauche d'énergie les Catalans, opposés mardi à l'"Atleti", ni les Madrilènes, en déplacement à Wolfsburg mercredi.

Mais le clasico reste le clasico. Une rivalité vieille de 114 ans, un événement incontournable en Espagne et le match de clubs le plus suivi sur la planète, avec au moins 500 millions de téléspectateurs attendus.

Hommage à Cruyff

Le contexte récent, en outre, exclut tout relâchement. Une semaine après le décès de Cruyff à l'âge de 68 ans, tout le Camp Nou espère offrir un bel adieu au légendaire joueur et entraîneur néerlandais, l'homme qui a rendu sa fierté au Barça et posé les grands principes de son jeu. Seule la victoire sera belle pour dire "Gràcies Johan" ("Merci Johan"), des mots que tout le stade esquissera dans une gigantesque mosaïque avant la rencontre. "Sans aucun doute, c'est une motivation supplémentaire pour nous", a prévenu le capitaine barcelonais Andres Iniesta.

Au passage, un succès samedi soir rapprocherait les hommes de Luis Enrique d'un deuxième titre de champion d'Espagne consécutif, entretenant leur rêve de reproduire l'incroyable triplé Liga-Coupe-Ligue des champions réussi en 2015.

Pour Zinédine Zidane, l'émotion devrait également être au rendez-vous. Dix ans après son ultime clasico comme joueur, le technicien français va vivre son premier Barça-Real en tant qu'entraîneur du club merengue.

"ZZ" a souvent brillé au Camp Nou, mais cette fois, la pression s'annonce différente. Après trois mois passés sur le banc madrilène, Zidane a eu le temps d'imprimer sa marque et son baptême du feu samedi dira beaucoup de sa capacité à durer au Real. La défaite semble interdite: la "Maison blanche" doit éviter tout nouveau fiasco après la gifle reçue à l'aller en novembre (0-4).

Par bonheur pour "Zizou", une ossature s'est dégagée notamment lors du succès contre Séville le 20 mars (4-0), avec le milieu brésilien Casemiro devant la défense. L'arrière-garde devrait reposer sur le duo Pepe-Ramos, le Français Raphaël Varane étant forfait (blessure à un mollet).

BBC contre MSN

En attaque, le trio merengue "BBC" (Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo) a sans doute envie de revenir dans une lumière accaparée ces derniers mois par le trident blaugrana "MSN" (Messi-Suarez-Neymar).

Sur l'ensemble de la saison, les trois Barcelonais dominent avec 107 buts toutes compétitions confondues, contre 80 pour la "BBC". Mais sur 90 minutes, il y a match. Et la star madrilène Cristiano Ronaldo a davantage marqué cette saison en Liga (28 buts) que son rival barcelonais Lionel Messi (22 buts), lequel n'est plus qu'à une seule unité du 500e but de sa carrière professionnelle.

sda-ats

 Toute l'actu en bref